RéFORME DU MARCHÉ FINANCIER SOUS-RÉGIONAL : Les chantiers de 2020

lesoleil.sn

Depuis 2016, un plan de réformes du marché financier a été adopté dans la zone Uemoa. En cours, celui-ci a commencé à porter ses fruits au moment où de nouveaux chantiers sont ouverts pour 2020.

Dans un souci de renforcer l’attractivité du marché financier sous-régional vis-à-vis des investisseurs internationaux, l’Uemoa, à travers le Conseil régional de l’épargne et des marchés financiers (Crepmf), a engagé, depuis 2016, une série de réformes. Ce plan incluait la relecture des textes de base du marché, l’innovation par l’introduction de nouveaux instruments et la digitalisation des opérations. Un travail qui a abouti à l’adoption d’une circulaire relative à l’émission d’obligations vertes socialement responsables, à l’émission de produits financiers islamiques, notamment de « Sukuk » par quatre États de l’Union pour un total de plus de 800 milliards de FCfa, et à celle de Diaspora Bonds sur le marché financier régional. Aussi, sur proposition du Crepmf, le Conseil des ministres de l’Uemoa a fixé, dans le cadre de l’opérationnalisation du Troisième compartiment de la Bourse régionale des valeurs mobilières (Brvm) dédié aux Petites et moyennes entreprises, à 10 millions de FCfa le capital social minimum requis des entreprises souhaitant faire appel public à l’épargne sur le marché financier régional. Par ailleurs, le cadre réglementaire dédié à la bourse en ligne a été adopté.
Selon le Ministre de l’Économie et des Finances du Bénin, par ailleurs Président du Conseil des ministres de l’Union, « ces innovations majeures bouleverseront le marché financier régional dans les années à venir ». Outre ces acquis, Romuald Wadagni a rappelé que l’Uemoa et la Cedeao ont initié, depuis 2018, un processus d’intégration des marchés financiers de la zone Cedeao.
Avec le concours de la Banque mondiale, le Crepmf a finalisé et adopté les textes relatifs à l’émission de titres publics par syndication, à l’appel public à l’épargne, au placement privé et à l’émission d’obligations vertes, sociales et responsables. « Ces réformes, engagées depuis un an, visent à permettre une réduction des délais d’émissions de titres assortie d’une meilleure planification des émissions de titres souverains et d’une disponibilité des titres en un temps record sur le marché secondaire », lit-on dans un document du Crepmf.
Au titre de l’année 2020, des chantiers ont été identifiés comme prioritaires. Il s’agit de la mise en place d’un fonds de protection des épargnants et de l’élaboration d’un dispositif de sanctions des infractions boursières. Ces mesures visent à renforcer l’attractivité et le pouvoir du marché tout en luttant contre la prolifération des appels irréguliers à l’épargne du public observés ces dernières années. Enfin, d’autres chantiers relatifs à l’harmonisation de la fiscalité des valeurs mobilières au sein des États membres de l’Union et à la tarification applicable sur le marché font l’objet de travaux en vue d’améliorer son attractivité.

LEVÉES DE RESSOURCES SUR LES MARCHÉS FINANCIERS : La barre des 1 500 milliards de FCfa franchie en 2019

La contribution du marché financier régional dans le financement des économies de l’Uemoa se conforte d’année en année, franchissant pour la première fois la barre symbolique de 1500 milliards de FCfa de levées de ressources au titre de l’année 2019, après le cap de 1.000 milliards de FCfa dépassé depuis 2016, informe le Ministre béninois Romuald Wadagni. En 2018, le niveau des ressources levées s’affichait à 1.044 milliards de FCfa contre 1.397 milliards en 2017. Elh. I. THIAM

214 acteurs dénombrés sur le marché financier régional

Au 30 septembre 2019, le nombre d’acteurs du marché financier régional s’est établi à 214, soit 16 nouveaux intervenants depuis le début de l’année 2019. Les nouveaux acteurs agréés sont deux sociétés de gestion et d’intermédiation, deux banques teneurs de comptes conservateurs, deux sociétés de gestion d’organismes de placement collectif en valeurs mobilières, six fonds communs de placement, deux apporteurs d’affaires et deux listing sponsors. En 2018 et 2017, le nombre d’acteurs portait respectivement sur 198 et 171.

#1 Downloaded Personalized News App

Read in App for better experience

cancel confirm