Sixième non affectés/seconde non orientés: une chance pour les élèves, un défi pour les parents.

yakouser

Les élèves de sixième non affectés et ceux de seconde non orientés sont dans la même configuration. Ce sont en quelque sorte des repêchés. Les élèves de sixième non affectés sont désignés par ces élèves venant du CM2 dont le nombre de points est dans l'intervalle 76,5 à 85 points non compris et qui se sont inscrits dans un établissement privé de leur choix en sixième. Quant aux élèves de seconde non orientés, ce sont ceux des élèves qui ayant obtenu le BEPC, n'ont pu être orientés en seconde car n'ayant pas atteint la moyenne d'orientation. Néanmoins avec une MGA supérieure ou égale à 8,5/20, ils ont pu avoir une moyenne d'orientation comprise entre 9 et 9,99/20 et se sont inscrits dans un établissement privé de leur choix.

Ces deux catégories d'élèves (de sixième et de seconde) ont une chance d'avancer même s'ils ne remplissent pas les conditions requises dans leur orthodoxie. Cependant pour les parents, c'est un grand défi financier. En effet, l'arrêté de la ministre Mariatou Koné précise pour ce qui est des sixièmes non affectés, les frais de scolarité sont à la charge des parents jusqu'en troisième. Pareil pour les élèves de seconde non orientés jusqu'en terminale. Il faut cependant lever une équivoque. Ces deux possibilités offertes aux sixièmes et aux secondes ne sont nullement une obligation. Les parents peuvent laisser leurs enfants redoubler et être orientés ou affectés dans les conditions normales, ce qui coûtera moins cher naturellement.

yakouser contact@operanewshub.com