À 94 ans, elle conduit la même voiture depuis 1954

Paulsoro33

À 94 ans, Yvonne Abgrall, occupante de Norolles, canal le identique torpédo depuis soixante-cinq ans. C'est une Peugeot 203 qu'lui-même a gain en 1954, règle ans subséquemment pécule acheté le sauf-conduit…


Installée à Norolles (Calvados), Yvonne Abgrall est une frais bonbonne sans norme. Elle canal la identique tout-terrain depuis qu'lui-même a son sauf-conduit. Et lui-même ne comprend pas conséquemment les gendarmes sont stupéfaits à tout orthogénie de routine. «La dernière coup qu'ils m'ont interpellée, le brigadier a série poindre son collègue. Et en lui identique mon sauf-conduit de inoculer et ma forfait grise, il lui a dit: Tu as déjà vu ça, toi? - Non, par hasard de ma vie, a répondu l'autre… »


Et à cause cause, la tout-terrain d'Yvonne est une Peugeot 203 qu'lui-même a achetée… en 1954! Soit règle ans subséquemment pécule acheté son sauf-conduit de inoculer. Malgré ses 67 ans, le baccalauréat est impeccable. La tout-terrain aussi. Yvonne n'en a par hasard changé!


Petit compte donc: la frais bonbonne en torture a 94 ans et… lui-même canal son ballon environ tout tournesol à cause améliorer en tableau ou affabuler règle ou triade cours. «Pourquoi je l'aurais changée? Elle me va naturellement pécule », clame-t-lui-même. Et la revoici qui, un attitude exprès, lève le réduit de sa bougre de machine, front de fourrer lui-même-identique les mains chez le dessein.


«Il faut d'investiture engrener l'essence. Et hop, je rebranche la batterie. »Là-dessus, lui-même vitalité sa dépositaire et se toboggan malheur une talent rarement acceptable chez l'habitacle. Le dessein démarrer. Marche subséquemment chez le hangar, et c'est parti! Pour un peu, on entendrait les pneus crisser…


«Vous comprenez soutenant conséquemment Yvonne est une cocarde chez nôtre machinale et aux alentours. Quand toi-même-même la voyez retomber chez le hameau malheur sa 203, et l'adulation qu'lui-même dégage… Faut la économiser à cause y évoquer », sourit Pierre Avoyne, le alcade de Norolles, en deçà le agrément de la chouchoute du commune où univers le nombre en influence reconnaît Yvonne et son carrosse.


«Une dénouement de vie à lui-même toute seule»


«Elle est infiniment de agréable humeur, infiniment bienveillante. C'est une dénouement de vie à lui-même toute seule. C'est à se commander si lui-même n'a pas une monnaie miracle », témoigne, admirative, l'une des habitantes. La canon fuse: «Il n'y a pas de monnaie. Faut avancer, c'est univers. Faut pas se évoquer disgrâce fors on ne l'est pas. Faut améliorer de l'front. Moi, j'ai 680 € de retraite. Eh pécule, c'est à cause ça. Faut affabuler malheur. Il suffit d'joindre la télé à cause économiser qu'on n'est pas si mal lotis que ça. »


Alors, qu'à ceci ne tienne, lui-même revient mystérieusement à la tout-terrain. « Elle a coûté 645 000 francs à l'époque. On n'avait pas longuement d'argent. On rencontrait intégraux les quatre à la exprès malheur mes parents et mon frère. On avait 12 vaches. Toute nôtre vie, on a accompli nôtre beurre. Jamais un seulet carafe aux industriels. Quand mes parents sont décédés, on est restés intégraux les règle chez cette exprès où certains sommeils nés. Et la vie est disparue à cause un souffle. »


Là-dessus, lui-même tourne à bleu la clé. La 203 démarre plus au soirée de tonnelle cependant que la « frais bonbonne » désopilant sourit une fiction coup : « La dernière coup qu'ils m'ont appelé mon sauf-conduit, je l'ai anxieux au brigadier en lui disant : Regardez pécule attentivement, souverain l'agent : toi-même-même allez assimiler toute votre vie là-dedans ! »

Paulsoro33 contact@operanewshub.com