Fait insolite : Pris pour un voleur, le réparateur de réfrigérateur se fait tabasser dans une cour.

serybibenjamin

Photo d'illustration

Ce dimanche 02 mai 2021, aux environs de 13 heures, dans le quartier de Niangon continu dans la commune de Yopougon, un fait insolite s'est produit. En effet, il s'agit d'un réparateur de réfrigérateur, qui appelé pour la réparation d'un réfrigérateur s'est trompé de cour selon ses dires.

Malheureusement pour lui, la cour où il s'est introduit, venait d'être victime de vol la nuit dernière et ses occupants étaient sur leur garde. Interpelé, le réparateur du nom de Moussa, tente de justifier de sa présence dans la cour. Un fait à savoir, Moussa était sous l'effet de l'alcool. Les habitants de la cour, voulant rien savoir, font passer un mauvais quart d'heure à Moussa en le tabassant malgré son sac d'outils en sa possession. Heureusement pour Moussa, il fut reconnu par une personne venue voir la scène. Ce dernier alla prévenir les parents du présumé voleur du jour puisque Moussa habite le quartier et sa cour n'est pas loin du lieu où il est appréhendé.

photo d'illustration

Quelques instants plus tard, voilà une cohorte d'individus se réclamants parents de Moussa qui investissent les lieux. Les esprits se sont surchauffés à la vue du visage tuméfié de Moussa dû aux coups reçus. La bagarre se généralise et c'est le branle bas partout.

D'interventions en interventions, les esprits se calment et l'on peut comprendre le pourquoi de la bagarre. Il ressort que le jeune qui a porté des coups à Moussa est de l'ethnie Sénoufo et que Moussa la victime est d'ethnie Koyaka. Subitement, les jeux d'alliance surgissent dans le débat. Moussa est identifié comme n'étant pas un voleur mais un réparateur de réfrigérateur et a à son actif deux femmes et plusieurs enfants et connu de tous. Seulement que Moussa lève beaucoup le coude, c'est ce qui le met souvent en danger.

Le sang de Moussa fût versé par un jeune sénoufo or dans la coutume de ses deux peuples, Koyaka et Sénoufo, le sang ne doit être versé par quelques motifs que se soient. Les deux communautés, habités par la sagesse, ont décidé de régler le problème par l'alliance. Les parents de Moussa ont accepté que l'affront fait à Moussa soit lavé par les rituels connus de tous. C'est dans cette ambiance des alliances que nous quittions les lieux.

Une chose à retenir ici dans ces faits, c'est que partout où il y'a des peuples avec leurs coutumes, les jeux d'alliance sont très importants pour consolider la paix et l'amour dans la société afin d'éviter des palabres inutiles. Si ce n'était pas l'alliance, à quelle extrémité de la violence ira t'on ?vu que deux communautés était au bord de l'affrontement...

Édité par Ben Zoro.

serybibenjamin contact@operanewshub.com