Kakou Guikahué sur NCI : CNT, désobéissance civile, Bédié, Gbagbo, ADO, KKB, réconciliation...au menu

Patrick_Russel

Le Pr Maurice Kakou Guikahué était l'invité de NCI 360 ce dimanche. Le Secrétaire Exécutif du PDCI-RDA a passé en revue les 75 ans de son parti sous les feux roulants des questions d'Ali Diarrassouba, de ses confrères et autres analystes.

Le Secrétaire Exécutif du PDCI-RDA n'a pas failli à sa réputation d'homme politique qui a la réparti. Tout au long de l'émission, le Pr Maurice Kakou Guikahué est revenu sur les grandes lignes du discours-cadre du président Henri Konan Bédié, prononcé le samedi dernier lors du lancement officiel des festivités marquant les 75 ans du parti.

Réflexion stratégique, remobilisation des militants, réorganisation et amélioration de la démocratie interne du parti, ouverture, promotion et responsabilisation des nombreux jeunes cadres compétents, anticipation ... sont les maitres-mots de la nouvelle vision prospective du parti houphouëtiste. Qui se fera sur 06 mois, selon son Secrétaire Exécutif.

Des phrases chocs sont à retenir. Parlant de l'implantation de son parti et de son retour éventuel au sein du RHDP, le Pr Maurice Kakou Guikahué a dit qu'il "n'y a pas une partie du territoire national qui ne compte un militant du PDCI-RDA. (...) C'est une question de principe. Tant que le RHDP était un groupement politique, nous n'avions pas de problème. C'est lorsqu'il a été décidé de dissoudre les différents partis membres pour créer un parti unique appelé RHDP que le PDCI-RDA s'est retiré parce que le PDCI-RDA ne peut pas être dissous. Même si nous le voulons. Le président Bédié l'a même rappelé de façon solennelle à notre 70 ème anniversaire devant L'Étoile du Sud, à Treichville. Le PDCI-RDA n'a donc pas voulu perdre son identité. (...) Nous sommes le parti fondateur de la Côte d’Ivoire".

Le Secrétaire Exécutif du PDCI-RDA a été aussi interrogé sur l'échec de la coalition de l'Opposition lors de la présidentielle d'Octobre 2020 et l'alliance jugée contre nature avec le FPI, un parti de gauche. À cela, le Pr Maurice Kakou Guikahué a répondu que le président Henri Konan Bédié a promis travailler sans relâche au renforcement de l'Opposition. Afin qu'elle soit plus opérationnelle dans l'optique de la réconciliation nationale tant recherchée. "Il y a eu des ratés, je l'avoue, mais il ne faut pas s'arrêter aux difficultés et obstacles. Il faut travailler pour atteindre les objectifs", a-t-il ajouté.

Plus particulièrement sur la division observée lors des législatives, le responsable du parti houphouëtiste a révélé les malentendus survenus entre les différentes composantes de la coalition lors des discussions. Le Pr Maurice Kakou Guikahué est revenu sur les "ambitions personnelles (des uns et des autres) qui ont été une épreuve pour tester les capacités de la coalition". À cela, le Pr Kakou Guikahué a dit que c'était un début; et qu'ils s'atteleraient à les corriger. Il a regretté que l'union d'actions ne se soit pas concrétisée davantage avec le FPI pro Affi et les autres. Ce qui a empêche l'Opposition significative d'avoir plus que les 85 députés obtenus.

L'occasion était belle pour le plateau de comprendre l'aventure du Conseil National de Transition (CNT). À ce niveau, le Pr Maurice Kakou Guikahué a rappélé que "la désobéissance civile est une action. Nelson Mandela, Martin Luther King, Mahatma Gandhi... l'ont fait. C'est une forme, un moyen d'expression démocratique". Sur les conséquences du mot d'ordre lancé avant la présidentielle d'Octobre 2020 par la coalition de l'Opposition, le Secrétaire Exécutif a confessé que le PDCI-RDA mènera la réflexion sur les échecs constatés du CNT. "Nous aurons un débat en interne pour justement faire le bilan du CNT lors des différents séminaires que nous comptons organiser dans les 6 prochains mois. Ça partira de la base vers le sommet".

Le Secrétaire Exécutif du PDCI-RDA a annoncé qu'au terme de ces 6 mois de réflexion, le parti organisera un grand colloque qui relancera le parti houphouëtiste.

Toujours sur le sujet, le Pr Maurice Kakou Guikahué a révélé que "les valeurs véhiculées par le PDCI-RDA restent éternelles; à savoir, la Paix, le Dialogue, la Tolérance, l'Ouverture qui sont des valeurs immuables." Et qu'il fallait les enseigner.

Sur la question de l'exclusion du ministre Kouadio Konan Bertin (KKB), le Secrétaire Exécutif du PDCI-RDA a souligné qu'il s'agit d'une sanction disciplinaire prise à son encontre et qui l'a suspendu. Seul le prochain congrès du parti devrait définitivement décider de son sort. Quant aux rumeurs qui annonçaient l'entrée du PDCI-RDA dans le gouvernement Patrick Achi, le Pr Kakou Guikahué a dit que son parti n'a jamais été approché dans ce sens.

Pour finir, le Secrétaire Exécutif du PDCI-RDA a invité le Pouvoir RHDP à favoriser le dialogue politique, à aller franchement à la réconciliation nationale et à sortir des violences que nous avons connus. En espérant que le Premier Ministre Patrick Achi s'approprie cela, car "les crises ne sont pas une fatalité. C'est justement la position du président Henri Konan Bédié. Nos trois leaders, les présidents Alassane Ouattara, Henri Konan Bédié et Laurent Gbagbo doivent se parler afin de remettre le pays sur pied. C'était cela le fond du discours du président Bédié le samedi dernier à la Maison du parti. En faisant la politique, on ne doit pas avoir peur de mourir. La politique est faite pour faire vivre les gens. La Côte d'Ivoire d'abord."

Patrick Russel

Patrick_Russel contact@operanewshub.com