Mankono / le Béré rend un dernier hommage à son défunt député, Hassane Fofana

ThéodoreKoffiSinzé

Décédé le vendredi 2 avril 2021 à Abidjan et inhumé, le jeudi 15 avril au cimetière municipal d’Adjamé-Williamsville, la cérémonie du sacrifice du 7ème et 40ème jour de l’honorable Hassane Fofana s’est déroulée le dimanche 18 avril 2021 à Mankono.

Une grande perte pour toute la région

Hassane Fofana va manquer aux siens (Photos: correspondance particulière)

Elles sont venues des quatre coins de la région de Béré pour prendre part à cette cérémonie d’hommage qui a eu lieu dans la cour de la grande mosquée du quartier Mamina. Cérémonie funéraire organisée en l’honneur de celui qu’on appelait affectueusement dans le Béré, « Le grand bâtisseur ». Au dire d’une correspondance particulière, témoin des faits, l’honneur est revenu au grand Imam Fofana Gbémandé de la mosquée centrale de prier pour le repos de l’âme du défunt député.

Tous les cadres que comptent la région ont tenu eux-aussi cadres à honorer de leur présence cette cérémonie de prière et de sacrifice en faveur de l’illustre disparu. Ainsi, le président de la mutuelle de développement de la région du Béré, Vagbèma Tambla s’est dit très attristé par son décès inattendu. « Nous sommes là dans le cadre de la cérémonie du 7ème et du 40ème jour du décès de notre regretté Hassane Fofana, rappelé à Dieu après sa brillante victoire aux élections législatives du 6 mars. Son départ attriste la région du Béré.  C’est un coup dur pour tous les autres cadres de la plate-forme chapeautée par le sénateur Bamba. Nous sommes attristés, mais lorsque Dieu ferme une porte, il en ouvre une autre », s’est-il consolé. Sur sa lancée, le Directeur des affaires financières du Ministère des Sports, a exhorté les populations, surtout les cadres du Béré à l'union : « La plate-forme des cadres de la région du Béré est vivante, et nous avons levé une cotisation de plus de 2 millions Fcfa, pour soutenir la famille Fofana. Le Béré a besoin de tous ces cadres et nous en appelons à l’union de tous, afin de créer une symbiose autour de notre patrimoine commun, qui a plus que jamais besoin de tous ses fils et filles, afin d’amorcer le développement tant attendu ».

Un hommage à la dimension du défunt

Le Béré pleure l'un de ses plus illustres fils

Pour sa part, Namizata Fofana l’aînée de la famille du défunt est revenue sur la vison que portait son jeune frère. En tant que grande croyante, et vu la douleur qui l’étreint, l’ex-députée-Maire de Mankono a dit, se remettre à l'Eternel. « Nous nous remettons à Dieu. Au moment où la population s’apprêtait véritablement à venir célébrer la victoire de mon jeune frère, c’est à cette période-là qu’il a été rappelé à Dieu. Cette année, la famille Kassim Fofana a été éprouvée par des décès, c’est la volonté de Dieu. Les grandes douleurs sont muettes et je pleure pour la population de Mankono. Hassane avait une vison pour Mankono. Il avait installé des forages un peu partout dans la ville pour réduire la pénurie d’eau. Son rêve, c’était de faire de Mankono un El dorado. Pendant que les cadres quittent l’intérieur du pays pour aller construire à Abidjan afin d’avoir assez d’argent, Hassane faisait l’inverse.  Il aimait Mankono, et rêvait d’en faire une ville développée et paisible, où il fait bon vivre. Les mots me manquent… », a sangloté Namizata Fofana.

Le Béré s'est mobilisé pour cette cérémonie d'hommage

Tous les élus et cadres étaient présents

Des témoignages émouvants de Karamoko Ibrahim dit Monguéhi, à la Suppléante Koné T, en passant par Me Fofana Yssouf, Ibrahim Fofana, Karamoko Yayoro, Coulibaly Sotigui et du chef de canton Meboua Dosso, n’ont laissé personne indifférent. Tous ont reconnu la qualité humaine et l’esprit de développement qui incarnaient Hassane Fofana, qui avait délocalisé son entreprise des travaux publics à Mankono, afin de se mettre véritablement au service de la population. L’honorable Hassane Fofana est parti sans achever ses grands projets qui avaient connu un début d’exécution. On peut citer entre autres : « La construction d’un hôtel 5 étoiles, une polyclinique, un lycée d’excellence (l’institut du savoir), une cité dédiée aux cadres et à la diaspora, un centre commercial, une banque, l’implantation de forages à travers le Béré, le profilage des voies » qui ont coûté un investissement de plusieurs milliards de FCFA.

Théodore Sinzé

(Source : Service de communication)

ThéodoreKoffiSinzé contact@operanewshub.com