Massacres de Duékoué: l'avocate d'Amadé ouérémi exige la comparution de plusieurs officiers Frci

LaMontagneInfo

Accusé de meurtres, d’assassinats, de crimes de guerre, de génocide, de tribalisme, de vol en réunion, de viols commis sur des populations civiles à Duékoué dans l’Ouest ivoirien pendant la crise post-électorale ivoirienne de 2010-2011, ce chef milicien nie en bloc toutes ces accusations et désigne un certain lieutenant Coulibaly de Kouibly.

« Il est juste accusé, mais pas encore déclaré coupable. Je suis en train de chercher à réunir tous les moyens pour le défendre. Si les moyens sont bons, c' est possible qu' il soit relaxé. Les charges sont nombreuses, j' ai recensé plus de 24 et ça s' apparente à un acharnement. » a déclaré Me Roseline Aka, avocate commise d' office au Burkinabé de 57 ans. L' avocate souhaite faire comparaître les ex- comzones. « Pour la nécessité de l' éclatement de la vérité, nous exigerons la comparution de toutes les personnes qu' il faut », a- t- elle affirmé.

Cependant, les ex- comzones, Coulibaly de Kouibly, Fofana Losseni, Koné Daouda dit kounda et Traoré Dramane ont tous nié tout lien et collaboration avec Amadé Ouérémi et ses hommes qui régnaient en maître sur le mont Péko. Tout comme eux, les dozos ont décliné toute responsabilité dans ces massacres, les repoussant sur l' ex- seigneur du mont Péko et ses hommes.

LaMontagneInfo contact@operanewshub.com