Un Imam dépeint la situation sociopolitique et envoie un message au Pdt Ouattara

Yannick_LAHOUA

La cyberactiviste qui a diffusé la vidéo qui a provoqué les échauffourées entre Ivoiriens et Nigériens, est aux mains de la police. Contrairement à ce qui est avancé par une certaine opinion, cette dame proche du RHDP, a bel et bien écopé d'une peine d'emprisonnement de 5 ans de prison et 2.000.000 FCFA d’amende. Malgré cette condamnation saluée par bon nombre d'Ivoiriens, ces scènes de violence continuent de susciter de nombreuses réactions d'indignation. Cette fois, c'est L'Imam Berthé, Imam officiant dans une mosquée de la commune d'Attécoubé est monté au créneau.

Dans une vidéo d'environ 13 minutes, rendu public pour la première fois, dans la soirée de ce samedi 22 mai 2021, par le cyberactiviste pro-Soro Souley de Paris, cet Imam, sans faux-fuyants après avoir la dépeint la situation sociopolitique actuel, n'a pas manqué de faire quelques propositions. S'exprimant au sujet des enfants en conflit avec la loi communément appelé les microbes, il a invité les autorités à faire usages des moyens sécuritaires en leur possession pour faire cesser ce phénomène. «Les autorités doivent prendre leur responsabilité. Elles ont l'autorité ou bien elles n'ont l'autorité ? Enfants en conflit avec la loi, c'est un faux langage. C'est un faux terme, on ne peut pas détenir le pouvoir d'État, on ne peut pas détenir tout l'appareil de sécurité de défense : l'armée, la gendarmerie, la police et les autres forces paramilitaires et être incapable d'établir l'ordre, la sécurité. Je dénonce cela avec la grande fermeté. Un enfant qui sème le trouble, qui dérange la tranquillité, la paix, la sécurité, la quiétude des populations, même s'il a 10 ans, s'il inquiète ses parents, ses aînés, avec des armes, ce n'est même pas des menaces, mais de véritables attaques» a lancé l'Imam Berthé. Puis poursuit-il, «Des gens perdent la vie, sont agressés. Ces des enfants qui se présentent souvent devant le CCDO, pour leur tenir tête. J'ai vu cela à Attécoubé, chez-nous ici, au carrefour château d'eau. Ils se sont mis devant des cargos de CCDO, et ils veulent négocier. Embarquez les ! Enfants en conflit avec loi ? (...) . Ils font ce qu'ils veulent et de toi et ils s'en vont impunément avec toutes ces caméras. La loi est stricte, égal pour tout le monde. Un adulte fait, on l'emmène en prison, un enfant fait, on dit il est conflit avec la loi. Il fait sévir pour que les autres enfants ne puissent pas s'inscrire de dans, c'est ça la vérité » a-t-il estimé. 

Aussi, à la suite de la crise énergétique matérialisée par de longues coupures d'électricité qui sont constatées dans toutes les grandes villes du pays, y compris Abidjan et également par la cherté de certains produits comme la viande de bœuf, le ciment, le fer, l'Imam Berthé a dénoncé la non application des décisions gouvernementales sur le terrain. Petite piqûre de rappel, le gouvernement avait fixé officiellement le prix maximum de la viande de bœuf avec os à l'abattoir chez les grossistes à 2300 F/Kg, 2500F/Kg chez les détaillants et 2600F/Kg chez les détaillants à Abidjan. Quant à la viande de bœuf sans os, elle est fixée au maximum à 2300F/Kg chez les grossistes de l'abattoir, à 2700F/Kg chez les détaillants de l'abattoir et 2800F/Kg chez les détaillants de la ville d'Abidjan : «Ce matin, j'envoie deux personnes au marché. La viande mouton coûte 6000 F/Kg, viande de bœuf, 3000F/Kg. Une chose est de prendre les décisions, mais une autre chose est de veiller à l'application de ces décisions. Le ciment qui était de 66.000/tonne à 75.000/tonne est passé à 110.000/tonne pour certaines localités et 120.000/tonne dans d'autres localités» a-t-il dénoncé. Puis au gouvernement, il a demandé de rendre facile la vie des populations : «Normalement, la CIE doit diminuer le coût de l'électricité parce qu'on n'a pas l'électricité tout le temps. Certains de nos appareils sont endommagés à cause de ces coupures. C'est vrai que c'est une crise indépendante des autorités et de la CIE, mais il nécessaire qu'ils pensent à nous à diminuant le coût des factures de courant d'électricité»


Yannick_LAHOUA

Yannick_LAHOUA contact@operanewshub.com