Kafolo: pour les enrôler, les djihadistes ont fait cette promesse insignifiante aux jeunes.

yakouser

Depuis l'attaque de Grand Bassam, la Côte d'Ivoire est dans le viseur des terroristes. Il s'en est suivi les deux attaques de Kafolo, localité située au nord de la Côte d'Ivoire. Nos forces ont réagi comme il se devait et le calme est revenu dans la zone. Le journal panafricain Jeune Afrique a fait un long reportage à ce sujet sur son site internet jeuneafrique.com. Selon un titre révélateur, il est question pour les jihadistes de s'établir au nord de notre pays. Une enquête minutieuse menée par le journal a permis de découvrir l'origine des assaillants venus d'horizons divers. Mais la plus grosse révélation est celle relative au fait que les terroristes recrutaient sur place des jeunes et les joignaient à leur cause contre une promesse, celle d'une moto et de la somme de 100 000 FCFA.

En plus, selon le reportage, les terroristes bénéficiaient de complicité locale. Ils auraient même reçu du bétail durant leur séjour dans la zone.

L'analyse qui ressort de ce reportage c'est que la pauvreté est l'une des cause du terrorisme. Une moto et 100 000 pour assassiner ses propres frères, c'est dérisoire comme promesse. Malheureusement, ces terroristes ont pu certainement trouver des jeunes gens disponibles pour la sale besogne. C'est le lieu d'attirer l'attention des dirigeants sur le chômage et la précarité dans laquelle vivent les jeunes ivoiriens qui aspirent à des conditions de vie plus décentes.

yakouser contact@operanewshub.com