Burkina Faso : les attaques jihadistes "emportent" deux ministres

yakouser

Les attaques jihadistes sont récurrentes au Burkina Faso depuis maintenant plusieurs années. La dernière la plus meurtrière en date est celle de Solhan qui a fait 147 mort selon le gouverneur du Sahel dans un reportage paru sur voaafrique.com. C'est un véritable carnage et le peuple burkinabè est depuis lors meurtri par cet évènement douloureux. Mais ce qu'il faut signaler c'est que les attaques jihadistes ne font pas que des victimes en termes de tués, elles font des victimes politiques.

En effet, suite à cette nième attaque sur le sol du pays des hommes intègres, le président Roch Kaboré a pris des décisions radicales. Selon Jeune Afrique dans une publication sur son site internet jeuneafrique.com, deux ministres ont été "remerciés" par ce dernier suites aux dernières attaques qui ont entraîné la mort de plusieurs personnes et entraîné les manifestations de la société civile burkinabè.

Il s'agit du ministre de la Défense Chérif Sy ainsi que celui de la Sécurité Ousséni Compaoré.

Du coup la liste des victimes collatéraux des attaques jihadistes s'allonge et c'est bien triste pour ces derniers. Vivement que des solutions réalisables, urgentes et durables soient trouvées à cette vague de violence afin que le peuple burkinabè retrouve sa quiétude d'antan.

yakouser contact@operanewshub.com