Drame dans le camp Soro : Un des prisonniers perd son épouse; Elle est enterrée en son absence

RaoulMobio

Tous ont été pris de court, dans le camp Soro, ce Vendredi 09 Juillet, à l'annonce de la mort de la compagne de Traoré Metongbou, cyberactiviste pro-Soro, décédée à Séguéla, dans le nord du pays.

Profondément attristée par cette situation tragique qui frappe le président de la chambre des cyberactivistes pro-Soro, incarcéré depuis Février à la prison civile d'Abidjan, Anne-Marie Bonifon, coordinatrice générale du mouvement Générations et Peuples Solidaires (GPS), officiellement dissous depuis le 23 Juin dernier, s'est dite "dévastée et remplie de chagrin" dans un entretien qu'elle nous accordait.

Sur les circonstances du décès, elle nous indiquait que la défunte avait signalée un malaise depuis la veille de la fête des mères, d'où son départ chez sa belle-famille pour des soins.

"C'est aujourd'hui à 14 h que la déléguée chargée à l'assistance aux détenus et membres de GPS en difficultés liés à la crise m'annonce son décès et son enterrement à 16 h à Séguéla", témoignait notre interlocutrice, particulièrement ébranlée par ce drame qui frappe le camp Soro, et surtout Traoré Metongbou, qui en raison de son maintien en détention, n'a pu soutenir son épouse, durant cette période difficile, ni même, avoir la chance de l'inhumer.

"Je pleure sans cesse", s'apitoyait Anne-Marie Bonifon, qui au moment où l'entretien se concluait, avait toujours du mal à accepter la réalité de ce départ qui plonge tout le camp Soro dans le deuil. 

Raoul Mobio

RaoulMobio contact@operanewshub.com