Je pallie un problème ou je pallie à un problème? Découvrons le meilleur usage

Yves_Martial

S’il y a bien un verbe qu’on emploie de façon maladroite dans la langue française, c’est bel et bien le verbe « pallier ». En effet, dans son utilisation, on a tendance à lui associer la préposition « à ».

Le verbe pallier à qui signifie remédier à une situation négative ou résoudre un problème est un verbe transitif direct. Ce qui veut dire qu’il se construit à l’aide d’un complément d’objet direct et est donc sans préposition au contraire des verbes transitifs indirects.

Pour tout dire, on ne pallie pas à quelque chose, mais on pallie plutôt quelque chose.

Si nous voulons être plus complet, nous retournerons à l’étymologie du verbe qui nous rappelle qu’il vient du latin palliare qui veut dire « couvrir d’un manteau » et va plus tard signifier « dissimuler une faute », « soulager un mal sans le guérir », « atténuer faute de remède véritable » pour donner le sens qu’on lui connaît de nos jours à savoir « remédier à ».

En résumé, pallier ne s’emploie jamais avec la préposition « à » donc pour un meilleur usage dites « Je vais pallier cette situation désastreuse », plutôt que « Je vais pallier à cette situation désastreuse ».

Voilà, j’espère avoir pallié une difficulté qui dérangeait certains lecteurs.

Yves_Martial

Yves_Martial contact@operanewshub.com