Bras de Mali-CEDEAO : qui doit redémarrer les négociations ? Les protagonistes se prononcent

News Hub Creator

Depuis la réunion extraordinaire des chefs d'État de la CEDEAO, il a été décidé de sanctionner le Mali pour son intention de proroger la transition de 6 mois à 5 ans. A l'issue de cette réunion donc, le Mali est sous le coup de sanctions économiques et financières.

Le Mali ayant pris acte de la situation s'est prononcé et a qualifié ces sanctions d'illégales, injustes et même inhumaines. Quant à l'issue de ce bras de fer, lors de la grande manifestation du vendredi dernier, le Premier ministre Choguel Kokalla Maïga déclarait espérer que la CEDEAO viendra négocier avec le Mali.

Au même moment, selon le site malijet.com, Alassane Ouattara a déclaré ce qui suit à la faveur d’un point de presse de présentation de vœux de nouvel an aux hommes de médias, le lundi dernier :

<< Nous en sommes autant malheureux que les Maliens ; mais c’est la junte qui doit prendre des initiatives : redémarrer les négociations, nous proposer une durée raisonnable et l’application de cette durée avec les conditions qui seront posées par les négociateurs pour permettre la levée progressive des sanctions. C’est cela notre souhait… ».

A cette allure on se demande qui doit prendre l'initiative de redémarrer les négociations. Toute chose qui laisse entrevoir que ce bras de fer risque de perdurer car chaque protagoniste n'a visiblement pas envie d'écorcher son égo.

News Hub Creator operanews-external@opera.com

Home -> Country