Le savoir au bout d’un clic

News Hub Creator

L’acquisition de tout savoir nécessite un engagement personnel et une disponibilité de l’apprenant ; sinon s’il suffisait de s’asseoir pour se former, ‘’toutes les grenouilles seraient Boudda.’’ *1 

D’abord il faut avoir un maître, le détenteur d’une partie du savoir (on ne peut tout savoir) qui accepte volontiers de vous transmettre ses connaissances dans un ou plusieurs domaines. Ensuite il faut un cadre, l’environnement propice à l’apprentissage ; une salle de classe ou un amphithéâtre. Dès lors que maître, auditeur, et matière sont tous réunis dans une même pièce, alors la transmission du savoir peut commencer. Tel est le schéma classique de la formation scolaire ou universitaire.

Avec l’avènement des technologies de l’information et de la communication (TIC), le monde est devenu une véritable bibliothèque virtuelle. Ainsi grâce à internet et au savoir-faire issu du Silicon Valley, la connaissance est désormais au bout d’un simple clic. On peut être résident dans l’hémisphère sud et entrer en contact via internet avec l’enseignant installé au nord de la planète. Avec cet enseignant, on peut échanger en temps réel grâce à l’image, au son et à l’écriture. Ainsi est né le E-learning (la formation en ligne). L’apprenant a la possibilité de s’introduire virtuellement dans des bibliothèques aux quatre coins du monde et s’abreuver sans modération de connaissances livresques. Il peut même s’il le désire, acheter en ligne des livres dématérialisés (Ebooks, livres numériques) téléchargeables immédiatement.

Les universités, temples du savoir ne pouvaient espérer mieux. Elles ont de plus en plus, recours à la formation virtuelle ou à distance ; ce qui tout au moins, règle en partie l’épineux problème de places assises dans les amphithéâtres très souvent bondés d’étudiants en quête légitime du savoir. L’Etudiant peut à partir de son domicile ou assis à la terrasse d’un café, suivre ‘’on- line’’ un cour dispensé par son professeur à l’autre bout du monde.

La Côte d’ivoire ne voulait demeurer en reste de ce progrès en matière de formation moderne ; aussi le gouvernement a t-il décidé de créer l’Université vituelle de Côte d’ivoire qui a pour mission de ‘’développer et de vulgariser l’enseignement à distance’’.

Toute fois, pour que la formation à distance via la toile puisse être efficiente, il faut une meilleure accessibilité des auditeurs à internet, grâce à la qualité de la bande passante et un débit du flux de signal performant. Les terminaux que sont les ordinateurs, les téléphones portables, et les tablettes de nouvelle génération, doivent être accessibles au plus grand nombre à des coûts modérés. L’acquisition du savoir virtuel est à ce prix.

‘’Rien ne prédispose plus au conformisme que le manque de formation’’ nous dit Gustave Thibon. Alors formons-nous. Formons-nous virtuellement si possible !

Soumahoro Alfa Yaya

*1 LOUIS Pauwels. Journaliste Ecrivain Français ( 1920-1997)

News Hub Creator operanews-external@opera.com

Home -> Country