Voici le danger qui guette les populations de San-Pedro

SRANKPA

Jdi0107211400

L'un des nombreux carrefours du quartier Lac devenu dépotoir

Ce qu'on a l'habitude de voir à Abidjan en terme d'insalubrité est arrivé à San pedro. Que se passe t-il entre Sivoico, Moya nettoiement les entreprises chargées du ramassage des ordures ménagères et la mairie de la cité balnéaire, pourrait-on se demander, au vu de l'insalubrité grandissante que l'on observe depuis un certain temps. En effet ces entreprises qui jusque là faisaient correctement leur job à plein temps en débarrassant au quotidien les différents quartiers de la ville de leurs ordures ménagères, semblent marquer le pas depuis une semaine. "Cela fait environ une semaine que la benne de ramassage n'est pas passée par ici, nous sommes obligés d'entasser nos ordures en bordure de route et ça fait trop maintenant" se lamente madame Diomandé, une habitante du quartier Lac. "

En effet, chaque jour à de nombreux carrefours de la ville, les poubelles et les sachets de différentes couleurs débordant d'ordures s'amoncellent, faisant de ces endroits le points de ripailles de nombreux chiens errants. Et quand la pluie qui tombe sans cesse s'en mêle, ce sont des senteurs nauséeuses qui s'élèvent dans l'atmosphère attirant ainsi les mouches, les grosses souris et rats des égouts dont la ville portuaire est infestée. Nous nous sommes adressés à l'un des agents d'une des structures chargée de la salubrité à San pedro pour comprendre ce qui se passe. "Il n'y a aucun problème entre la mairie et les entreprises. C'est tout simplement qu'avec les pluies la décharge publique est totalement inondée. Il en est de même pour la voie qui y mène. Il est donc impossible d'y décharger les ordures, tant que l'eau n'a pas encore été évacuée. Nous attendons donc que la mairie trouve une autre décharge sinon ce sera compliqué" nous a expliqué cet agent. Le hic ici, c'est qu'il n'est pas certain que la pluie qui tombe tous les jours s'arrête maintenant. Pendant combien de temps encore les populations vont-elles de la sorte être livrées à cette insalubrité source de maladies? L'autorité municipale est certainement très consciente que sa population est en danger avec cette situation. Et si les choses continuent à ce rythme, il est certain que le voeu du maire Félix Anoblé Miézan de faire de San pedro la Kigali d'Afrique de l'Ouest n'est pas prêt de se réaliser.

SRANKPAWA BOUAKE Jdi0107211400

Photo: SB

Abonne toi "+ Suivre", Partage, Commente et mets un like

SRANKPA contact@operanewshub.com