Maryam Souma à propos de Laurent Gbagbo: "ce président chrétien, c'est l'islam qui lui manque"

News Hub Creator

Bien que les humains soient conscients du fait que leur existence est le fait d'un être transcendant, tout le monde ne croit pas en Dieu. Certains hommes attribuent l'existence de tous les êtres de la terre à la force de la nature. Les humains ont besoin de Dieu pour vivre. Les religions telles que l'Islam et le christianisme ont des vertus qui aident dans la vie sociale. Cependant, chaque homme appartient à la religion de son choix.


Les présidents de pays sont aussi des personnes qui croient en Dieu. Gbagbo Laurent appartient au christianisme. 03 jours après son retour en Côte d'Ivoire le 17 juin 2021, il a été apperçu à l'Église catholique de la commune du Plateau. On peut dire qu'il suit les préceptes de cette religion. Mais pour Maryam Souma, Gbagbo Laurent serait un homme merveilleux s'il appartenait à la religion musulmane. Le mercredi 19 janvier 2022 sur sa page Facebook, elle a parlé de la crise du Mali. Dans son argumentation, elle a dit ceci: "ce président chrétien, c'est l'islam qui lui manque. Dans son attitude et son comportement, il a tout compris. Il pardonne, il est patient, il est généreux et bienfaisant envers les autres".

Quelques tempss après son retour dans son pays, Gbagbo Laurent est allé vers les politiciens tels que Bedié et Alassane Ouattara. Son objectif était de briser la glace qui s'était créé entre eux depuis plus de 10 ans. Aussi, il y avait cette nécessité de participer à la réconciliation nationale, une chose recherchée depuis 2011. Le président Gbagbo n'a éprouvé aucune difficulté à reprendre le combat politique là où cela lui avait été arraché. Il s'est porté volontaire pour continuellement apporter son aide à la recherche de la libération de l'Afrique.

Pour Maryam Souma, tout ce qui manque à Gbagbo Laurent, c'est une appartenance claire à la religion musulmane. En d'autres mots, il fait tout ce que fait le fervent musulman. S'il priait dans une mosquée, son attitude allait parfaitement rimer avec sa religion. Ce n'est pas dans l'optique de dénigrer la religion chrétienne que cette femme a parlée ainsi. Comme on le dit en Côte d'Ivoire, nul ne peut montrer son village avec sa main gauche. En d'autres mots, chacun valorise sa religion. Que Gbagbo soit un musulman ou un chrétien, il va demeurer le même homme car ces deux religions enseignent presque les mêmes vertus. Si le christianisme et l'islam peuvent permettre à un président de conduire son pays avec sagesse, le peuple ne peut qu'en profiter.

News Hub Creator contact@operanewshub.com

Home -> Country