Ce proche de Soro rappelle les 3 conditions de Ouattara pour une réconciliation avec son mentor

CIvoireinter

Guillaume Soro Kigbafori a été condamné la semaine dernière par la peine maximale de la prison à perpétuité .

Il payerait selon la justice ivoirienne, son complot contre" l'autorité de l'Etat, la diffusion et publication de nouvelles fausses jetant le discrédit sur les institutions et leur fonctionnement, ayant entraîné une atteinte au moral des populations ".

Pour remédier à cette situation, certaines personnes comme Alain Lobognon ont décidé de mener une médiation entre le président Ouattara et " son fils " Guillaume Soro.

Fraichement sorti de prison, ce proche collaborateur de l'ancien président de l'assemblée nationale ivorienne à décidé d'entreprendre une médiation dans les jours à venir entre son mentor et le président Ouattara.

Cette mission s'annonce très compliquée comme le souligne d'ailleurs Mamadou Traoré , proche aussi de Soro en qualité de son conseiller politique. En effet ce dernier, dans une publication sur sa page Facebook souligne la difficulté de cette mission en faisant ressortir les conditions imposées par le président Ouattara pour renouer le lien avec son ancien poulin Guillaume Soro.

Ces conditions qui sont au nombre de 3 stipulent que Guillaume Soro vienne publiquement demander pardon pour au président Ouattara pour l'avoir défié. Il devrait renoncer ausdi à ses ambitions présidentielles et rejoindre le RHDP

Connaissant l'orgueil et la ténacité de son leader Soro, Mamadou Traoré a d'ores et déjà averti l'ancien député de Fresco et l'ancien ministre des sports de la difficulté de la mission qu'il s'est assignée.

Cependant on ne peut que espérer !

CIvoireinter contact@operanewshub.com