Réponses de l'honorable Kando Soumahoro sur les questions que se posent les ivoiriens

INFOS-RCI225

Kando Soumahoro, ex député de la région des montagnes et, proche collaborateur et fidèle compagnon de lutte de l'ex PAN de la République de Côte d'Ivoire, Guillaume Kigbafori Soro (GKS). Répond aux quelques questions que se posent les ivoiriens.

Sur la question de la casse de la BCEAO par Gbagbo Laurent, il reste très pointueux sur le sujet.

Si Gbagbo doit être condamné pour « la casse de la BCEAO », la conséquence logique voudrait dire que ADO doit trois (03) mois d’arriérés de salaires aux fonctionnaires et agents de l’Etat, même aux juges qui ont prononcé la sentence. À Gbagbo doit un seul mois de salaire ?

Ce n’est pas tout le monde qui peut comprendre l’expression « casse de la BCEAO » parlant de Gbagbo. Il s’agit de l’argent pris pour payer les fonctionnaires quand les banques ont été fermées. Je me déclare receleur parce que je n’ai eu d’impayés de salaire dans la période.

A propos de la constitution, Plusieurs mois après la dite réélection anticonstitutionnelle du Président du RHDP, en sage il utilise des thèmes simples pour expliquer.

Le viol de la constitution par Ouattara est pour moi un auto coup d’état. Comment un comptable peut-il défoncer son propre coffre fort alors qu’il est le seul à détenir le code ? C’est vrai que le criminel revient toujours sur le lieu du crime. Pouvoir recherche pouvoir criminel.

Au sujet du retour de Soro Guillaume et de la déroute de son avion, il répond

On dit que votre fils Guillaume Kigbafori Soro (GKS) doit rentrer dans son pays mais que son avion a été dérouté chez le voisin. Au lieu d’être inquiets c’est mandat d’arrêt vous lancez contre lui et vous fermez les portes de sa maison. C’est quels méchants parents ça?

Nous nous rappelons encore de cette situation qui s'était terminée par de nombreuses arrestations des membres et militants du camp Soro.

Le résumé

Pendant qu’ils étaient en réunion avec une vingtaine d’autres militants de Génération peuple solidaire (GPS) au siège du mouvement, des hommes en armes font irruption dans la salle de réunion dudit siège et arrêtent abusivement le 23 décembre 2019, tous ceux qui étaient présents.

Monsieur Kando Soumahoro va d’abord être détenu à la DST, puis emprisonné à la MACA le 24 décembre 2019 en suite le 10 janvier 2020, se retrouvera incarcérer à la maison d’arrêt de Dabou.

Suite au même problème qui a causé leur arrestation, une Convocation pour être juger le 16/04/2021 leur a été transmis par le Juge du Plateau. Les collaborateurs et compagnons de lutte de Guillaume Soro dont les Honorables Soumahoro Kando, Camara Loukimane, Yao Soumaïla, Thefour et les autres cadres de GPS malgré la peur au ventre ont tous répondu présents. Toute cette peur a fini par avoir raison sur le procès qui sera à nouveau reporté à la date du 30/04/2021.

Concernant cette notification de la justice a comparaître, l'honorable Kando Soumahoro trouvera encore des mots pour renforcer sa conviction politique.

"Pourquoi ne pas dire Merci à Dieu si pour cette fois des convocations en bonnes et dues formes sont préférées à la violation de nos domiciles pour nous emmener manu militari ? Voici déjà le début de la Victoire certaine de la vérité sur le mensonge."

Pour finir, l’Honorable Soumahoro Kando, croyant et fidèle Musulman s’est exprimé sur sa page officielle tweeter en ce début du mois Saint . Il a souhaité un bon pieux mois de Ramadan à toute la communauté musulmane.

Mon combat pour une Côte d’Ivoire de Justice continuera dans la spiritualité. A-t-il dit.

Il terminera son propos en ces thèmes : "connaissant mon Seigneur, c’est la Côte d’Ivoire qui gagnera"

Franck Atchori INFOS-RCI225

INFOS-RCI225 contact@operanewshub.com

Opera News Olist