La juge qui avait condamné Hamed Bakayoko, virée du gouvernement de Patrick Achi

Nickouss

Elle ne fait plus partie du gouvernement Ivoirien. Elle n'est pas trop connue du monde politique. Mais dans le milieu judiciaire, Aimée Zebeyoux n'est pas une inconnue. L'ex-secrétaire d'État en charge des questions des droits de l'homme avait une relation particulière avec Hamed Bakayoko.

L'ex-secrétaire d'Etat, chargée des questions de droits de l'Homme dans le gouvernement d'Hamed Bakayoko n'a pas été reconduite dans le nouveau gouvernement de Achi Patrick. Aimée Zebeyoux a vu d'ailleurs son poste supprimé dans la nouvelle monture gouvernementale.

Cette magistrate hors hierarchie est connue pour avoir menée le procès de Hamed Bakayoko dans les années 1990. En effet, en 1994, Hamed Bakayoko, tout jeune et puissant directeur de publication du journal le Patriote, écrit une tribune incendiaire contre Henri Konan Bédié. Dans son écrit, il traite Bédié de "nabot" et y ajoute d'autres qualificatifs dépréciatifs.

À son procès en 1994, il est face à un juge qui ne se laisse pas compter. Il s'agit de madame Aimée Zebeyoux. Entre le journaliste et la magistrate, s'engage un débat sur la reconnaissance des écrits polemistes. Aidé par feu Me Emile Boga Doudou, Hamed Bakayoko, feraille pour dire qu'il ne ciblait pas Bédié. Ce que la magistrate contestait.

Au final, Aimée Zebeyoux a condamné Hamed Bakayoko pour outrage au chef de l'État. Mais quelques annéess plis tard, le journaliste d'alors est devenu le patron de la magistrate d'antan. Lui en tant que Ministre d'État, ministre de la Défense et enfin Premier Ministre. Elle en tant que Secrétaire d'État.

#NS

Nickouss operanews-external@opera.com