Axe N’Douci-Gagnoa : 159 kilomètres de voyage à dos d’âne !

News Hub Creator

La route nouvellement reconstruite entre les deux localités est certes belle, mais est rendue inconfortable par le nombre excessif des dos d’âne. Les usagers de cette route ont l’impression d’être montés sur…une montagne russe.Les dos d'ânes, créent de réels désagréments aux automobilistes (Photos: T. Sinzé)

Que de dos d’âne sur la route reconstruite entre la ville de N’Douci, à la sortie de l’autoroute du Nord et la ville de Gagnoa en passant par Tiassalé, Divo et Lakota.

De retour d’un séjour de travail à Gagnoa, le chef-lieu de la Région du Gôh, nous avons patiemment compté les dos d’âne. Sauf erreur de notre part, il y en a au total 124 sur cette route longue de 159 kilomètres, soit un dos d’âne chaque 128 mètres. Ces dos d'âne sont parfois réalisés en dehors des sites habités...

Les cas les plus emblématiques sont ceux de Zérédougou, Kouamékro et Hermakono, trois villages voisins. On y dénombre un total de 24 dos d’âne sur seulement quelques kilomètres. Dans tous les autres villages, le nombre de dos d’âne varie de 3 à 6. A l’entrée et à la sortie de ces villages, mais également plusieurs autres sur le tronçon de route qui jouxte ou traverse ces villages.

Cet état de fait oblige les automobilistes à rouler au trop, à une moyenne de 60 kilomètres heure. En agglomération comme en raz campagne. Pour une distance qui aurait pu être parcourue en moins de 2 heures de temps, ils y mettre environ 3 heures....ou ne font l'objet d'un panneau de signalisation, quand ils ne sont pas dans un virage !

En plus de temps perdu, les hommes comme leurs véhicules, surtout les camions poids lourds qui empruntent cette voie, sont mis à très rude épreuve. En plus de l’usure rapide des suspensions, il y a un surcoût de consommation de carburant induite par les accélérations et les décélérations successives.

L’idée de base qui a conduit les constructeurs de cette route où il a y a eu auparavant de nombreux accidents tragiques est bonne. En parsemant le tronçon de ralentisseurs, les automobilistes indisciplinés sont obligés de réduire leur vitesse, surtout au niveau des villages et les villes traversées.Ici à Niambré, comme indiqué le panneau, a lieu aussi son lot de dos d'âne

Seulement voilà, tout excès nuit. Et c’est le cas de la route N’Douci-Gagnoa. Les autorités en charge de ces questions sont interpelées. Elles devront faire diligence afin de lier les préoccupations sécuritaires au confort des automobilistes et la sauvegarde des véhicules qui coûtent aujourd’hui extrêmement  chers.

Théodore Sinzé

  

News Hub Creator contact@operanewshub.com

Opera News Olist
Home -> Country