Qui ne se souvient pas du tube "You must calculate" de l'artiste camerounais Prince Eyango?

News Hub Creator

Dans les années 90, des artistes chanteurs camerounais ont fait feu de tout bois, à travers des chansons qui ont fait danser la Côte d'Ivoire, voire l'Afrique entière. Au nombre de ceux-ci, on ne peut oublier Sam Fan Thomas et ses hits dansants ou même son compatriote Moni Bilé.

A côté de ces icônes de la musique camerounaise des années 90, un nom continue de résonner dans les esprits: celui de Prince Eyango. Comment peut-il en être autrement avec son titre absolument décoiffant "You must calculate", un véritable tube qu'on prend plaisir encore à écouter, après toutes ces années.

Si cette chanson de Prince Eyango a eu autant de succès, c'est grâce à sa rythmique très entraînante, du bon Makossa comme on l'aime, mais surtout grâce au thème abordé; à savoir les déceptions amoureuses et la propension des hommes et des femmes à se rejeter la faute. "Parce que les femmes, ouh là là, les hommes terribles!", telles sont quelques paroles fortes de ce titre à succès, qui a fait mouche auprès des mélomanes.

On se souvient encore de ce fameux couplet "Maman si Doudou savait que l'amour n'existait jamais, c'est que Doudou n'aurait pas la maladie du cœur" ou encore de ce mélancolique refrain: "Tu m'as tout donné, tu m'as tout repris, j'ai maintenant compris qu'entre nous, c'est fini". Sacré Prince Eyango!

THE BEST OF THE BEST

News Hub Creator operanews-external@opera.com

Home -> Country