Burkina : Situation inquiétante dans la capitale, des tirs nourris dans les casernes tôt ce matin

News Hub Creator

La sous-région ouest-africaine est décidément en proie à un cycle improbable de d'instabilité. La menace djihadiste, la crise malienne et l'ébullition du front social sont autant de facteurs qui menacent la sécurité des populations.

Au Burkina Faso, après des marches de contestation, hier samedi 22 janvier, dans divers localité, les Burkinabés ont été réveillé par tirs nourris dans plusieurs casernes de la capitale Ouagadougou ce dimanche 23 janvier. Selon RFI, les tirs proviendraient du camp militaire Général Aboubacar Sangoulé Lamizana, dans le quartier Gounghin, situé à l’ouest de la ville, où sont détenus des prisonniers militaires dont le Général Gilbert Diendéré.

Des tirs seraient également signalé au régiment d'artillerie de Kaya. Divers sources parlent également sur les médias sociaux d'une tentative de coup d'État. Avant d'en savoir plus dans le courant de la journée, notons que dans ce mois de janvier, huit militaires dont le Lieutenant Colonel Emmanuel Zoungrana ont été arrêtés. Ils sont accusés de planifier “un projet de déstabilisation des institutions de la République” au Burkina Faso.

News Hub Creator contact@operanewshub.com

Home -> Country