Affaire Laurent Gbagbo et Blé Goudé à la CPI: les phrases fortes du dernier procès à La Haye

FrancisLeroyVanié

Ce mercredi 31 mars 2021 restera gravé en lettre d'or dans l'histoire contemporaine de la Côte d'Ivoire. A La Haye, en début, d'après-midi, Laurent Gbagbo, ex-président de la République de Côte d'Ivoire (2000-2011) et Charles Blé Goudé, leader de la galaxie patriotique (2002-2011) ont été totalement acquittés des charges qui étaient retenues contre eux par la CPI (Cour Pénale Internationale). Ce dernier procès a donné lieu à des phrases fortes. Retenons-en trois:

1. "Les preuves n'étaient pas que faibles, mais elles étaient d'une extrême faiblesse et d'un manque de clarté".

2. "Le procureur a commis beaucoup d'erreurs de droit".

3. "La Cour confirme la décision de la chambre de 1ère instance et ordonne au greffe de prendre toutes les dispositions nécessaires afin de permettre à GBAGBO et Blé Goudé d'aller où ils veulent".

Ainsi l'ancienne procureur de la CPI, la gambienne Fatou Bensouda aura mal ficelé son dossier. Faiblesse et manque de clarté des preuves, erreurs de droits lui ont été reproché et ont permis de rejeter son appel aux fins que le procès continue.

Les témoins de la défense ne seront plus entendus. Fin de procès donc! Laurent Gbagbo et son "fils" Charles Blé Goudé peuvent aller où ils veulent. Ce sera bien évidemment en Côte d'Ivoire sur les terres de leurs ancêtres.

Notons que Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé étaient accusés de crimes de guerre et crimes contre l'humanité et leurs procès durent depuis quelques années à la Cour Pénale Internationale.

FLV de Zuénoula

FrancisLeroyVanié operanews-external@opera.com