Retour de Gbagbo à l’église catholique : le pape a-t-il joué un rôle ?

NISSIANAELLE

Une poignée de jours après son retour d’une disette à la Cour pénale internationale qui lui aura amputé 10 ans de sa vie d’homme libre, Laurent Gbagbo était le dimanche suivant à la cathédrale Saint Paul du plateau, pour annoncer son retour dans cette religion. Le fait est que durant son pouvoir, sa résidence ne désemplissait pas de cellules de prières conduites par des évangéliques. Que s’est-il passé ? Nous y reviendrons. A la surprise générale le lendemain lundi 21 juin 2021, son conseil dirigé par  Maitre Claude MENTENON, Avocat à la Cour envoyait un communiqué dont la quintessence suit : « Monsieur Laurent GBAGBO annonce qu'en raison du refus réitéré depuis des années de dame Simone Ehivet de consentir a une séparation amiable, au demeurant voie de règlement appropriée à leurs statuts personnel et politique réciproques, il s'est résolu à saisir ce jour, le juge des affaires matrimoniales du Tribunal de Première Instance d'Abidjan, d'une demande de divorce.

Cette annonce ne sera suivie d'aucun commentaire ». Un communiqué qui a été abondamment commenté.  Y compris chez les religieux. « À peine tu retournes à l’église catholique, tu parles de divorce. Chose interdite chez les catholiques. Il a raison, sans le pape ce retour aurait été impossible » révèle une source proche de cette confession religieuse. « Qu’a fait le pape ? » interrogeons-nous. « C’est la même situation qu’Houphouët. Lorsqu’il a voulu un autre mariage, les catholiques ont refusé. C’est le pape Jean Paul II qui est venu en personne officier  son mariage avec Thérèse »  a poursuivi notre source. La situation matrimoniale de Laurent Gbagbo est un secret de polichinelle. Le pape a-t-il instruit ses représentants en côte d’ivoire de fermer l’œil dessus pour faciliter le retour de Laurent Gbagbo au sein de l’église ? Des non-dits de notre source laissent à le penser.

 

Tché Bi Tché

tbt552@yahoo.fr

 

NISSIANAELLE contact@operanewshub.com