Miss Littérature 2022-2023 : Les candidates ont reçu une formation en littérature et en linguistique

News Hub Creator

(Des candidates au concours Miss Littérature 2022-2023 lors du séminaire de formation autour de l'un des formateur, l'écrivain-éditeur Samuel Degni)

Dans le cadre du concours Miss Littérature Côte d’Ivoire et Afrique 2022-2023, un séminaire de formation a été organisé samedi 16 juillet 2022 dans la commune de Yopougon, en faveur des candidates.

En effet, elles ont été instruites sur la littérature générale et africaine, formation dispensée par M. Samuel Degni écrivain-éditeur, et la formation en linguistique a été assurée par l’écrivain Jules Degni par ailleurs, commissaire général de ce concours.

« Cette formation sur la littérature et la linguistique va permettre de mettre les filles à niveau, car le concours Miss littérature Côte d’Ivoire et Afrique est de haut niveau. Aussi, les amener à connaitre les rouages de la parole, s’exprimer correctement et posséder les bagages littéraires qu’il faut pour se présenter à ce concours », a déclaré d’emblée le commissaire général

(L'écrivain Jules Degni formateur et commissaire général de Miss Littérature 2022-2023)

Et d’ajouter « L’objectif est de permettre à nos filles d’avoir les armes nécessaires pour cette joute intellectuelle qui va se tenir d’abord au cours des présélections, ensuite la finale ivoirienne, et enfin la finale africaine. On attend à peu près 10 pays qui vont se retrouver en Côte d’Ivoire en 2023 pour cette grande finale ».

A l’en croire, c’est pour eux-les organisateurs, une manière pédagogique de former leurs filles, car après le concours, il va falloir les suivre. Toutefois, l’écrivain Jules Dégni affiche leurs intentions au niveau africain.

« Nous autres, nous voulons pousser loin la formation, pour être au premier plan africain. Nous avons par le passé eu de très bons palmarès avec les candidates Soro Yélé Aïcha sacrée Miss littérature Afrique 2019, et N’Tamon Adèle bedabah, première dauphine Miss littérature Afrique 2021. Donc nous ne voulons pas reculer, nous voulons être au-devant. Ce pourquoi nous formons déjà nos filles pour qu’elles puissent s’apprêter à ce concours », a-t-il indiqué.

Ce pourquoi dira le commissaire général « Nous lançons un appel solennel aux mécènes, sponsors, et aux différents ministères notamment de la culture, de l’éducation, de la femme, de la jeunesse, de l’enseignement supérieur et des affaires étrangères, pour nous accompagner dans ce projet foncièrement éducatif », a-t-il plaidé.

« Il faut reformater la jeunesse qui se vautre dans les distractions pernicieuses », a-t-il préconisé avec véhémence.

Concernant les différents prix de récompense, l’écrivain affirme que les prix de cette édition seront largement supérieurs à ceux de la 2è édition.

Y.K

 

News Hub Creator contact@operanewshub.com

Home -> Country