La Police organise un «garba party» avec les nigériens pour oublier les récentes violences à Abobo

Negrowski


Il n’existe rien de plus beau que la cohésion sociale, gage de paix, d’harmonie et de bien-être. Malheureusement, la propension des ivoiriens à vivre en paix avec les étrangers qu’ils accueillent sur leur sol a failli prendre un coup la semaine dernière avec les violences intercommunautaires enregistrées dans certaines communes d’Abidjan et notamment Abobo d’où tout est parti. 


Consciente qu’aucune paix n’est possible sans les autres, la Police a, depuis ces incidents, tout mis en œuvre pour calmer la situation et rassurer les communautés nigériennes qu’elles sont en sécurité en Côte d’Ivoire quoiqu’il arrive. Après les affrontements, plusieurs actions pleines de bons sens de la part d’ivoiriens et de nigériens ont été constatées.

Ce lundi, 24 mai 2021, c’est la Police qui s’est illustrée en conviant les nigériens de la Rivera à partager un plat de garba, mets ivoirien, afin d’oublier cet incident malencontreux. On peut lire dans un communiqué publié par la Police les lignes suivantes: « Dans le cadre des rencontres CCE (Comité Consultatif d’Ethique) et relativement aux activités de sensibilisation de la communauté Nigérienne suite aux événements du 19 et 20 Mai 2021. Le chef de service du Commissariat de Police du 35ème Arrondissement de la Riviera Palmeraie a initié une rencontre ce lundi 24 mai 2021,  de 11 heures à 13 heures avec le bureau des jeunes de la Riviera palmeraie et la communauté Nigérienne résidant à la Riviera palmeraie. Ces activités ont été marquées par des échanges, des photos de famille et un partage de repas avec pour menu le « Garba » attieke poissons thons ». 

La police est à féliciter pour tous ces gestes visant à garantir la paix dans notre société.


Abonnez-vous pour plus de contenus !

Negrowski contact@operanewshub.com

Opera News Olist