Choguel Maiga aux forces spéciales danoises : "Personne ne viendra plus au Mali par procuration"

News Hub Creator

Le Danemark a annoncé la semaine dernière l'arrivée au Mali de 90 hommes, majoritairement des soldats d'élite et des chirurgiens militaires, pour participer à la force Takuba déployée dans ce pays. Pour rappel, cette force est un regroupement de forces spéciales européennes destinées à accompagner les soldats maliens dans le combat qu’ils livrent aux jihadistes. Takuba a été mis en place en mars 2020 à l'initiative de la France qui voulait ainsi partager l’effort de guerre avec ses partenaires européens.

En réaction au déploiement des forces spéciales danoises au Mali, le gouvernement de transition dans un courrier en date du 24 janvier a indiqué avoir « constaté avec étonnement le déploiement sur son territoire d’un contingent de forces spéciales danoises au sein de la force Takuba ». Les autorités maliennes ont ensuite indiqué que ce déploiement s’est fait sans « son consentement » et « sans considération du protocole additionnel applicable aux partenaires d’opération européens devant intervenir au Mali dans le cadre de la force Takuba » le quel prévoit « la conclusion d’un accord bilatéral entre la République du Mali et les pays partenaires ». Pour avoir donc déployé ses forces spéciales « sans le consentement » des autorités maliennes, celles-ci ont sommé le Danemark de retirer « immédiatement » ses hommes.

En réaction, le Danemark par la voix de son ministre des Affaires étrangères Jeppe Kofod a affirmé « Nous sommes présents via une invitation claire du gouvernement de transition malien avec nos alliés européens, la France en pointe ». Il a fait cette déclaration à la presse à l’occasion d'un déplacement à Bruxelles. Ensuite dans un communiqué diffusé hier mardi, Copenhague a également affirmé que « la contribution danoise a été acceptée à la fois par le précédent gouvernement malien et, à plusieurs reprises, par l'actuel gouvernement de transition ».

Le Premier ministre Choguel Maiga a tenu à clarifier les choses. « Personne ne viendra plus au Mali par procuration. Avant, ça se faisait. Aujourd'hui, c'est fini », a-t-il indiqué à des journalistes à l'occasion d'une rencontre avec le président de la commission de l'Union Africaine, Moussa Faki Mahamat. Pour Choguel Maiga « Si quelqu'un doit venir au Mali, on se met d'accord là-dessus »  a t-il insisté. « On a dit aux Danois: si vous voulez venir au Mali, c'est un engagement entre Danois et Maliens », a t-il rappelé avant de s’interroger « Ils viennent pourquoi ? Est ce qu'ils ne viennent pas préparer quelque chose contre notre pays ? ». Les danois s’exécuteront ils ? Consentiront ils à retirer leurs forces du Mali ou ouvriront ils le dialogue avec les autorités maliennes pour arrondir les angles ?

 

News Hub Creator operanews-external@opera.com

Home -> Country