Zasso Patrick : « c'est honteux pour un adulte de dire aujourd'hui ''je suis pro-Gbagbo »

LouisCésarBANCE


Dans un direct sur sa page facebook ce dimanche 18 Avril 2021, l'activiste Zasso Patrick, très à l'aise derrière son téléphone comme s'il se trouvait dans un agora, a parlé d'un concept politique qui perdure en Côte d'Ivoire du fait du fanatisme et de l'ignorance des uns et des autres. Il s'agit de ces citoyens qui s'attachent à la personne d'un homme politique, et qu'on qualifie de pro. "C'est honteux pour un adulte de dire aujourd'hui je suis pro-Gbagbo'', déplore Zasso non sans préciser que cela est valable pour tous les autres leaders politiques auxquels s'attachent les militants, les populations.


Pour Zasso, il faut cesser de dire qu'on est pro-Ado, pro-Bédié, pro-Soro, etc. Ceux qui se qualifient de pro ont tendance à avoir une intelligence limitée tant bien même que beaucoup parmi ces derniers ont des diplômes. Zasso refuse que l'on s'attache à un individu, à ne vouloir coûte que coûte que lui, alors que le pays est au dessus de tous ! L'on devrait être tout simplement pro-Côte d'Ivoire, dans une quête du développement et de l'excellence, avec le privilège accordé aux compétences et non aux personnes.



"Quand tu es un adulte et que tu dis que tu es pro-Gbagbo, pro-Ado, pro, pro..., tes enfants, en t'écoutant te qualifier de pro, tu veux qu'ils pensent quoi de toi ?", a questionné le cyberactiviste en rappelant que sa mentalité a changé depuis qu'il a découvert l'Europe notamment la Suisse et bien d'autres pays. Dans ces pays développés, nous dit-il, les occidentaux ne sont pas dans une affaire de pro-individu. Ils sont tout simplement pro-développement, pro-bien-être-social. Le conseil de Zasso pour ses followers est donc d'épouser la mentalité qu'il a héritée des grandes nations et que la Côte d'Ivoire sorte des doctrines fanatiques et des concepts du culte de la personnalité.


LCB

LouisCésarBANCE contact@operanewshub.com