Intégration des ex-contractuels : le porte-parole du Gouvernement fait une déclaration qui inquiète

News Hub Creator

Déployés depuis novembre 2019 sur toute l'étendue du territoire et dans les établissements scolaires primaires et secondaires, les ex-enseignants contractuels ont de bonnes raisons de s'inquiéter quant à leur intégration effective en qualité de fonctionnaires, au regard d'une déclaration du porte-parole du gouvernement ivoirien, en marge du Conseil des Ministres de ce mercredi 26 janvier 2022.

En effet,.se prononçant sur l'intégration des ex-contractuels, Amadou Coulibaly a fait savoir que '' Le ministère peut recruter des enseignants. Mais si les postes budgétaires n'ont pas été prévus, ils ne peuvent pas être recrutés. C'est vrai qu'ils ont déposé des dossiers, leur dossier fera l'objet d'analyse, et sera inscrit au budget du ministère de l'éducation nationale afin que les postes budgétaires afférents soient dégagés afin qu'ils puissent être pris en compte. Le recrutement était une mesure exceptionnelle, et de façon exceptionnelle un budget avait été mis en place. Maintenant, pour la formalisation, je ne pense pas dans le cadre du fonctionnement de notre administration', qu'elle soit automatique parcequ'il y a certainement des critères pédagogiques, administratifs. Que nos concitoyens comprennent qu'il y a des critères. A l'issue de toute cette analyse, très certainement ,vu que le besoin existe, le gouvernement apportera une réponse. Je ne veux pas que nous nous mettions en tête que c'est systématique(....)''

Au regard de cette déclaration du porte-parole du gouvernement, il y a lieu de s'interroger pourquoi, au moment où le même pouvoir veut lutter contre le chômage, il utilise des mêmes jeunes et n'a pas la certitude de leur offrir des emplois durables ? S'il est que l'on n'a pas la certitude de recruter tous ces ex-enseignants contractuels, pour les laisser travailler depuis novembre à ce jour sans salaire ?

En mettant fin au contrat de ces ex-contractuels le 30 septembre 2021, pourquoi n'avoir pas clarifié le statut de ces enseignants que de les laisser poursuivre leurs activités dans les établissements scolaires dans cette situation de misère à laquelle ils font face depuis trois mois ?


As. B

News Hub Creator contact@operanewshub.com

Home -> Country