Voici les 3 reines africaines que l'on n'oubliera jamais

Abachaducharme

Ces 3 reines africaines que l’on n’oubliera jamais


L’Afrique a connu le long de son histoire de braves et grandes dames. À la tête des armées, des royaumes, des institutions, elle ont su faire preuve d’habileté extrême. Il faudrait plus d’un livre pour toutes les recenser mais il y en a trois qui à coup sûr resteront éternellement gravées dans les mémoires. Découvrez-les dans cet article

1. Néfertiti

Faire ce classement sans commencer par la mythique Néfertiti serait un sacrilège. Celle dont le prénom signifie « la belle est arrivée » et qui inspiré de nombreux écrivains tous siècles confondus portera à jamais en elle tout le mystère et la grandeur de l’époque des pharaons. La reine Néfertiti est reconnue comme étant la reine qui a mis fin à la guerre entre le bas Kemet et le haut Kemet lorsqu’elle a décidé de défier leur indifférence en entachant Ramsès II – le pharaon de la Basse-Égypte à l’époque 

Aussi, comment oublier qu’elle a tant fasciné le roi Akhenaton ? Jamais un monarque égyptien ne voua un tel culte à une femme, demandant incessamment à ses artisans de sculpter le visage de sa belle afin de l’immortaliser. Il lui a également laissé des poèmes gravés dans la pierre. Des vers rapportant sa beauté, l’allure de « celle dotée de toutes les qualités et de toutes les faveurs, celle dont la voix réjouit le roi, qu’elle puisse vivre pour toujours et à jamais ».

2. Nzinga

Fille du roi Kiluanji et de la reine Kangela, Nzingha Mbande (1583-1663) était la reine des royaumes ambundu de Ndongo (1624-1663) et de Matamba (1631-1663), situés dans l’actuel nord de l’Angola. Elle a été une figure de proue dans la résistance africaine au colonialisme. Son combat et son empreinte sont tellement gravées dans les esprits si bien que dans les années qui ont suivi sa mort, elle fut érigée en une icône historique de son pays. Et à juste titre car son intelligence, sa sagesse politique et diplomatique, et ses brillantes tactiques militaires sont inégalables. D’ailleurs une rue de Luanda porte son nom et en 2002, lors du 27e anniversaire de l’indépendance du pays, le président Santos a inauguré une statue à son effigie au Largo do Kinaxixi.

3. Amina de Zaria

Reine guerrière haoussa de Zazzau (actuelle région nord ouest du Nigéria), Amina a gouverné pendant 34 ans. Entre bravoure et puissance militaire, elle a su marquer le fil de l’histoire et alimenter les légendes. À la tête d’une grande armée qui aurait été composée de plus de 20 000 soldats, elle aurait envahi de vastes régions du nord du Nigeria actuel et aurait fait de son royaume l’un des plus importants d’Afrique de l’ouest à la fin du XVIe siècle. Au delà de ses conquêtes territoriales, elle s’est également battue pour que les commerçants haoussa de cette époque puissent passer en toute sécurité à travers les royaumes.

Abachaducharme contact@operanewshub.com