Une élève mordue par un serpent à Bocanda évacuée au CHU de Bouaké, s'en sort après 2h30 de trajet

Ivoir'Soir.net

Une élève dont l'identité n'a pas été dévoilée a eu la vie sauve, après avoir passé plus de 2h30 dans une ambulance, qui l'a conduite de Bocanda à Bouaké, alors qu'elle avait été mordue par un serpent. L'histoire de cette miraculée a été racontée par André Silver Konan qui a vécu cette scène en direct.

"Vous avez dû constater que depuis ma conférence publique au Collège moderne Bokpli de Bocanda, vendredi, j'ai été moins présent ici. La raison est simple et relève d'un incident. En effet, ceux qui suivaient la vidéo en direct, ont dû voir qu'à un moment, il y a eu un remue-ménage au sein des élèves, alors qu'on parlait d'un serpent, un petit serpent qui a vite été tué. Ce que l'on ignorait, c'est que ce petit serpent avait eu le temps de mordre une élève. De fait, la conférence était à l'air libre, vers le terrain de sport, au sein de l'établissement couvert de verdure", a déclaré le journaliste-éveilleur de consciences.

"L'élève mordue, sans toucher mot à son éducateur, se rendait à son domicile, quand l'une de ses amies a pris soin d'alerter la direction de l'école. Automatiquement, le processus de prise en charge s'est déclenché. Le commissaire adjoint de police présent à la conférence, avec des hommes et un véhicule de patrouille, a donné ordre pour que la jeune fille soit conduite d'urgence à l'hôpital", a souligné André Silver Konan, qui était dans cette ville pour prononcer une conférence, en rapport avec la détection des fakenews.



"Je me suis alors rendu à l'hôpital général de Bocanda (qui, soit dit en passant, est dans un état de pauvreté déplorable) où il nous a été dit (j'étais avec la famille alertée et la direction dé l'école) que manquant de matériels et de produits adéquats, le médecin traitant recommandait une évacuation au CHU de Bouaké, à près de 150 KM de là, soit plus de 2h30 mn en voiture, sur une route dégradée, par endroits", a-t-il encore relaté.

"M. François Koffi, directeur des études du collège a instruit ses services pour que les frais liés à l'ambulance (eh oui, c'est à la charge des patients, dans de nombreux établissements sanitaires en Côte d'Ivoire) soient pris en charge par l'école. A titre personnel, j'ai apporté mon soutien à la famille, pour certaines dépenses au CHU de Bouaké. J'étais inquiet et suivais ce dossier de près. L'élève, qui n'a pas souhaité que l'on dévoile son identité et son visage, est en classe d'examen (3è) et porte une grossesse visible. Le temps pressait et en dehors d'une prise en charge rapide, sa vie pouvait être en danger", a révélé le fondateur du journal d'investigation Ivoir'Hebdo, deux fois lauréat des Awards de la presse numérique.

"Par la grâce de Dieu, elle se porte bien aujourd'hui. En effet, elle a été libérée hier. Sa tante et son père qui l'accompagnaient, sont rentrés avec elle à Bocanda. Dieu la restaure davantage, bénisse son futur bébé, réconforte les parents, la dote d'intelligence pour son examen et couvre de bonté les élèves, les enseignants et le personnel d'encadrement du Collège Bokpli de Bocanda !", a conclu André Silver Konan.

Ivoir'Soir.net contact@operanewshub.com