Crimes impunis à Guézon (Duekoué)/ Dr Célestin Serey Doh : « Je ne suis pas juriste »

Cyrille_NAHIN

Les représailles des chasseurs traditionnels Dozo, suite à une altercation entre un jeune autochtone et l’un des leurs à Guezon (Duékoué), ont occasionné sept morts dont un bébé le 27 décembre 2020. Une année plus tard, ces crimes restent impunis.

Aucun auteur de ces crimes n’a été arrêté tandis que les leaders politiques dudit département appellent tous à la réconciliation. Interrogé sur cette question, dimanche 4 juillet dernier, Dr Célestin Serey Doh, président du Conseil régional du Guémon, apporte une réaction surprenante.

 « Nous, hommes politiques, nous y rendons. Nous essaierons de trouver les mots d’apaisement de parts et d’autres pour que la population retrouve sa cohésion. Maintenant je ne suis ni juriste de profession, ni technicien en la matière. Ce que je sais, c’est que nous sommes dans un Etat de droit. Que qui de droit aille interpeller la Justice pour que ce qui est lent s’accélère. 

Sinon, au quotidien, nous sommes près des populations pour leur permettre de vivre ensemble. Qu’on le veuille ou pas, qu’on soit du Nord, du Sud ou de de l’Ouest, on est obligé de vivre ensemble. Il faut arrêter d’opposer les populations et lorsque vous allez fuir demain, les pauvres parents qui ne peuvent pas se déplacer, vont prendre les coups. », a fait savoir Dr Célestin Serey Doh, président du Conseil régional du Guémon, par ailleurs secrétaire d’Etat en charge des affaires maritimes.  

Pour rappel, Dr Célestin Serey Doh a offert ce jour une somme de 50.000 Frs Cfa aux chasseurs traditionnels Dozo à l’occasion de la célébration d’une fête dédiée aux femmes dont il était le parrain.

 

Cyrille NAHIN 

Cyrille_NAHIN contact@operanewshub.com

Opera News Olist