Fête du Travail : le Premier Ministre Patrick Achi botte en touche en offrant 800 millions

FrancisLeroyVanié

Samedi 1er mai 2021. La traditionnelle cérémonie de la fête de travail a eu lieu à la Primature. La première du Gouvernement JPA 1. Il a reçu les centrales syndicales traditionnelles. Ce sont l'UGTCI (Union Générale des Travailleurs de Côte d'Ivoire), la FESACI (Fédération des Syndicats Autonomes de Côte d'Ivoire), CISL Dignité, UNATRCI (Union Nationale des Travailleurs de Côte d'Ivoire) et la centrale syndicale Humanisme. Les revendications des travailleurs lui ont été soumises. Après avoir pris le pouls de la situation, le Premier Ministre ivoirien Jérôme-Patrick Achi a répondu aux préoccupations des travailleurs en s'appuyant, comme il fallait s'y attendre, sur le protocole d'accord Gouvernement/Syndicats du 17 août 2017 portant trêve sociale. Il a révélé que dans les prochains jours, le ministre de l'emploi recevra les groupements syndicaux afin de pencher sur les revendications des travailleurs. Il a annoncé le paiement des 800 millions de soutien de l'Etat aux centrales syndicales. Bonne nouvelle pour ces centrales. Car l'année passée, ce soutien qui était devenu annuel n'a pas été versé.

Le premier ministre Jérôme Patrick Achi a invité les responsables syndicaux au sens de responsabilité. En clair, le chef du Gouvernement a botté en touche. Mais la lueur d'espoir reste l'ouverture au dialogue avec les groupements syndicaux pour trouver la solution aux préoccupations des travailleurs pour améliorer leurs conditions de travail et de vie.

Notons que le thème de l'édition 2021 de la fête de travail est "Fête de travail, créons des emplois".

FLV

FrancisLeroyVanié contact@operanewshub.com