Cojep : le symbole d'une maturité méritée

Jeandidierdegolé

Le 04 Juin 2001 à Cocody, naissait le Cojep (Congrès Panafricain des Jeunes Patriotes). Son fondateur, Charles Blé Goudé qui avait succédé en 1998 à Guillaume Soro à la tête de la Fédération Estudiantine et Scolaire de Côte d'Ivoire (FESCI) était un leader très remarquable pour son engagement dans la lutte syndicale. Le Cojep avait été créé en tant qu'un Groupe de pression et d'éveil de conscience. Soutenu par ses camarades et collaborateurs, Charles Blé Goudé s'était fait un "Nom" à travers ce Mouvement de par son charisme, sa détermination et sa force de mobilisation.

À partir de 2002, le Cojep s'est rangé du côté du Président Laurent Gbagbo pour défendre les Institutions de la République. L'union au sein de ce groupe était une force pour ces jeunes gens qui on réussit à séduire une grande partie de la jeunesse ivoirienne. Les jeunes et autres militants du Président Laurent Gbagbo se reconnaissaient en l'ancien patron de la FESCI et se réclamaient tous "Patriotes". La côte de popularité de Charles Blé Goudé augmenta car il enchaînait à travers le Cojep, les pressions contre tous ceux qui, selon lui, touchaient à l'intégrité de la Côte d'Ivoire.

En 2012, le Cojep, toujours rangé du côté du Président Gbagbo, devient un Mouvement politique, luttant pour le respect de la Constitution ivoirienne, pour l'application des acquis démocratiques et la promotion des valeurs républicaines en vue de l'avènement d'une Côte d'Ivoire véritablement démocratique.

En 2015, le Cojep fait une nouvelle mutation et devient un Parti politique de la gauche socialiste, se reclamant de la Social-démocratie (un courant réformiste qui place l'Homme au centre de l'action politique et prône l'Etat-providence). Le "Congrès Panafricain des Jeunes Patriotes", mouvement politique, laissa alors place au "Congrès Panafricain pour la Justice et l'Egalité des Peuples", parti politique. Charles Blé Goudé, malgré sa détention à la CPI fut élu Président du Cojep à l'issue de son premier congrès tenu à Abidjan le dimanche 18 août 2019 auquel il assista par vidéo. Ce premier congrès ordinaire constituait là aussi, la célébration des 18 ans d'existence du Cojep qui venait d'atteindre "l’âge de la maturité" selon son fondateur Charles Blé Goudé et ses adeptes.

Depuis sa création, le Cojep a subit plusieures mutations de façon constante. Le Cojep évoluait avec et dans la politique ivoirienne. Charles Blé Goudé et ses camarades ayant fait du chemin depuis l'esprit syndicale, ont fièrement appris aux côtés du Président Laurent Gbagbo qui était pour eux, dans cette grosse sphère politique, une école fondamentale. Pendant sa lutte aux côtés de son référent politique, le Leader du Cojep et de l'"Alliance des Jeunes Patriotes pour le Sursaut National a été nommé Ministre de la Jeunesse, de la Formation Professionnelle et de l’Emploi dans le gouvernement du Premier Ministre Gilbert Marie Aké N'gbo suite à l'élection présidentielle controversée de novembre 2010.

Naturellement et scientifiquement, tout ce qui naît grandi. Le Cojep a été le cheval de bataille de jeunes politiciens qui avaient volontiers accepté de servir les grands et de se soumettre aux conseils et orientations que ces derniers leur prodiguaient. Aujourd'hui, Charles Blé Goudé et ses camarades estiment avoir beaucoup appris. Pour eux, ils sont arrivés à maturité et ont choisi de prendre leur destin en main. A propos de son mentor, lors d'une interview sur Africa 24, Charles Blé Goudé disait ceci: "Le Président Laurent Gbagbo m'a inspiré, ... pour moi l'héritage politique n'existe pas, il faut se battre pour être soi même, moi c'est ce combat là que j'ai décidé de mener. Je veux ressembler au Président Laurent Gbagbo mais je ne veux pas hériter de lui", pour dire au mode entier qu'il est mûre, que lui et ses compagnons et camarades sont désormais matures. La preuve qu'ils ont leur propre parti politique, le Cojep (Congrès Panafricain pour la Justice et l'Egalité des Peuples), qui symbolise cette maturité acquise dans la constance et l'intelligence.

Jean Didier Degolé

Jeandidierdegolé contact@operanewshub.com