Yopougon : un jeune de 34 ans frappe son propre père, le met au sol et s'asseoit sur sa poitrine

LouisCésarBANCE


Âgé de 34 ans et domicilié encore chez ses parents dans une cité de Yopougon, Noël a porté des coups et blessures à son propre père le 27 Avril 2021, allant plus loin en s'asseyant sur sa poitrine après l'avoir fait tomber. Trouvant que son fils est allé trop loin, le père est allé porter plainte contre ce dernier. C'est ainsi qu'après les enquêtes policières, Noël s'est retrouvé sous mandat de dépôt le 17 Mai 2021.

Ce vendredi 21 Mai il est passé en procès, répondant aux questions de madame la juge :

- Pourquoi avoir frappé votre propre papa ?

- Madame, nous étions au salon, et mon neveu m'a provoqué. J'étais en train de le frapper et mon père s'est interposé, voulant me gifler. J'ai donc bloqué sa main et l'empêcher de me frapper. Il est tombé...

- Vous lui avez asséné des coups et blessures...


Passant à la barre pour son témoignage, le père, un octogénaire, cheveux blancs, le dos légèrement recourbé, peinant à marcher, s'exprime :

- Mon garçon que vous voyez est invivable. Il ne respecte personne à la maison. Il est violent. Je ne sais pas comment il est né. Il se comporte comme un loubard et dit que je ne peux rien lui faire.

- Il a quel âge.

- 34 ans, madame la présidente.

- Et à cet âge-là il vit encore chez vous ? En voulant y faire la loi ? Pourquoi vous ne le foutez pas à la porte pour qu'il aille se prendre en charge ? Noël, vous ne savez pas qu'à 34 ans vous êtes suffisamment âgé pour rester encore au domicile de vos parents ?

- Madame la présidente, reprend le père, je ne suis pas venu pour le faire condamner. Je retire ma plainte. Mais je voudrais qu'il quitte ma maison dès à présent. Je suis fatigué de lui. Qu'il lise Exode et Mathieu, dans la bible, il verra ce qu'on dit du respect qu'un enfant doit avoir pour son père...


Malgré le retrait de la plainte du père, le tribunal a condamné Noël à 6 mois de prison ferme et à 200.000 francs d'amende. Le public a grogné tout le long du procès, choqué qu'un enfant puisse avoir l'audace de battre son propre père et de s'assoeir sur sa poitrine...

****


Exode 20, 12 :

Honore ton père et ta mère, afin que tes jours se prolongent dans le pays que l'Éternel, ton Dieu, te donne.

Lévitique 19, 13 :

Chacun de vous respectera sa mère et son père, et observera mes sabbats. Je suis l'Éternel, votre Dieu.


Louis-César BANCÉ

banceglory@yahoo.fr



LouisCésarBANCE contact@operanewshub.com