Agnès Kraidy : « Aucune religion ne célèbre la rupture »

Pierre_Ephèse

Agnès Kraidy, conseillère du ministre de la Communication, des Médias et de la Francophonie, Amadou Coulibaly dit AMS, a pris part, le dimanche 4 juillet dernier, à la journée de Paix et de réconciliation nationale dénommée « La journée des communicateurs catholiques et musulmans ». Organisée de façon collégiale par l’Association des journalistes et communicateurs catholiques (AIJCCa) et l’Union des journalistes et communicateurs musulmans de Côte d’Ivoire (UJCOMCI), cette journée qui s’est déroulé à l’hôtel Palm club a eu pour plat de résistance un panel autour du thème « Communicateurs catholiques et musulmans, quelle contribution pour la paix et la réconciliation nationale ? ».

Membre du panel et intervenant sur ce thème, Agnès Kraidy qui représentait le ministre Amadou Coulibaly a invité les journalistes membres des deux associations à œuvrer pour l’unité et le resserrement des liens de fraternité qu’à diviser à l’aide de leurs plumes et de leurs micros.

« En tant que journalistes catholiques et musulmans, vous avez le devoir d’unir et de renforcer la cohésion sociale. Car aucune religion ne célèbre la rupture. Merci de faire tomber les murs entre les religions, merci d'enraciner les ponts qui sont construits entre les peuples », a-t-elle soutenu.

Outre Agnès Kraidy, le panel a également réuni le ministre de la Réconciliation et de la Cohésion nationale, Kouadio Konan Bertin dit KKB, l’abbé Augustin Obrou, directeur de la communication du diocèse d’Abidjan, l’imam Cissé Djiguiba, patron du groupe de presse Al Bayane, et le président de l’Union nationale des journalistes de Côte d’Ivoire (UNJCI), Jean-Claude Coulibaly. 

Pierre_Ephèse contact@operanewshub.com