Côte d’Ivoire : L’UFC-CI conseille les consommateurs face à la flambée prochaine des prix

News Hub Creator

Les prix continuent de grimper sur les marchés ivoiriens. Et les prévisions prochaines ne semblent pas donner espoir aux consommateurs. Ainsi, hier dimanche 23 janvier 2022, Jean-Baptiste Koffi, président de l’Union Fédérale des Consommateurs de Côte d’Ivoire (UFC-CI) qui redoute une flambée prochaine des prix, a produit une contribution dont africanewsquick.net a eu copie de façon exclusive.

«Quelles solutions pour les consommateurs face aux augmentations de prix actuelles et les hausses prévisibles de prix à venir?» Voilà la question que se pose le président de l’UFC-CI, qui tente d’y apporter quelques pistes de solutions.

Selon JB Koffi, «c’est une question assez importante à un moment où pratiquement tous les pays à l’échelle mondiale sont amenés à revoir leurs copies en matière de prévision économiques avec la persistance de cette crise à COVID-19. Il y a aussi la reprise de la demande en Chine. Autant de choses qui tirent les prix des importations à la hausse et ne laissent pas le choix aux industries locales. Pour parler comme les abidjanais, on dirait que les industriels eux mêmes se cherchent. Il est clair qu’il devient difficile voire impossible de leur exiger le maintien de leur prix de vente quand leurs coûts de facteurs de production prennent l’ascenseur. De nombreux prix ont effectivement grimpé sur le marché et d’autres encore sont susceptibles de l’être dans les jours à venir».

Puis de s’interroger : «Que faire quand on sait que de nombreux consommateurs tirent également leurs ressources de l’activité de notre secteur industriel ?»

Passant aux solutions, pour le président de l’UFC-CI, «la première balise de protection des consommateurs, c’est bien l’Etat à travers le gouvernement. Même s’il est clair que l’inflation actuelle est difficilement contestable par le mouvement consommateur, il revient cependant au gouvernement de peser de tout son poids en premier ressort sur l’ampleur des différentes augmentations. Le gouvernement dispose pour ce faire de divers outils juridiques, fiscaux etc. A ce niveau les organisations de consommateurs veillent au grain.»

En sus de l’action gouvernementale, poursuit JB Koffi, les consommateurs eux-mêmes doivent jouer leur partition en s’acquittant pleinement de l’un de leur devoir à savoir le devoir de solidarité.

«Cette solidarité, ici, peut s’exprimer en termes d’achats groupés pour rogner les marges des distributeurs. En mettant ensemble leurs besoins pour faire des achats groupés, les consommateurs pourront faire au minimum l’économie des marges des détaillants. C’est une pratique efficace qui porte de bons résultats. Certains commerçants sur nos marchés utilisent d’ailleurs cette méthode pour leurs approvisionnements alors pourquoi pas nous les consommateurs ?» Conseille le président de l’Union Fédérale des Consommateurs de Côte d’Ivoire (UFC-CI).

Il ajoutera que «c’est un projet sur lequel nous travaillons depuis longtemps au niveau de l’Union Fédérale des Consommateurs de Côte d’Ivoire (UFC-CI) et nous pensons qu’il est temps de passer à une autre étape et porter ce projet à maturité».

Pour le déplacement des consommateurs, JB Koffi conseillera le covoiturage. «Au niveau du transport, le devoir de solidarité des consommateurs peut prendre la forme de covoiturage. Il est sans aucun doute temps d’expérimenter et faire la promotion du covoiturage qui, au-delà des économies d’échelle, désengorgera nos routes pour nous faire gagner du temps également. N’est-ce pas que le temps, c’est aussi de l’argent ?

Les habitants de Bingerville, pour ne citer que ce seul exemple, devraient y songer», a-t-il conseillé.

Pour conclure sa contribution, Jean-Baptiste Koffi et l’UFC-CI promettent de former les consommateurs. «Dans les prochains jours nous allons procéder au renforcement des capacités de nos représentants régionaux afin qu’ils aident les consommateurs dans leurs milieux de vie à s’approprier toutes ces techniques.Des collègues d’une même entreprise, des voisins de quartier etc. peuvent s’approprier ces stratégies pour faire des économies substantielles en cette période de hausse généralisée des prix. L’UFC-CI se tient à la disposition des consommateurs qui souhaitent en savoir davantage», a promis le président de l’Union Fédérale des Consommateurs de Côte d’Ivoire (UFC-CI) qui espère que ses projets intéresseront les consommateurs ivoiriens.

Gilles Richard OMAEL

News Hub Creator contact@operanewshub.com

Home -> Country