Assemblée Nationale : Amadou Soumahoro revient avec humour sur la rumeur qui l'avait tué

yakouser

Quelques semaines après les élections législatives, Amadou Soumahoro avait été élu à la tête de la chambre basse de parlement ivoirien. Mais que de péripéties avant d'en arriver là. En effet, la Côte d'Ivoire est minée par un phénomène, les rumeurs. Et ces rumeurs sont la plupart du temps funestes. Nous nous souvenons de la rébellion de 2002. Plusieurs images ont circulé sur les réseaux sociaux annonçant la mort de feu Wattao. Il n'en était rien, le colonel Wattao a vécu jusqu'à ce que son créateur en décidé autrement. Mais plus récemment, le président de l'Assemblée Nationale, M. Amadou Soumahoro avait été annoncé mort par la rumeur et les réseaux sociaux. Là encore il n'en était rien puisqu'il est bel et bien vivant en ce moment. Ayant le sens de l'humour, le sieur Amadou Soumahoro est lui-même revenu sur cette rumeur qui l'avait fait passer de vie à trépas et c'est le site jeuneafrique.com qui en donne la teneur de le phrase du président qui frise la moquerie en ces termes :

« Vous vous souvenez, il y a encore quelques semaines, la rumeur m’avait tué ! ». Et toujours selon le journal, c'est dans un grand sourire qu'il a lâché cette phrase empreinte d'hilarité. C'est ici le lieu de rappeler que la diffusion de fausses nouvelles, de rumeurs ou bien de Fake news est punie par la loi en Côte d'Ivoire. Et puis pourquoi annoncer la mort de gens qui sont bel et bien vivants? Seuls ceux qui diffusent ces fausses informations pourront répondre.

yakouser contact@operanewshub.com