Lida Kouassi : "Je suis prêt pour le combat de notre souveraineté aux côtés de mon unique Chef LG"

Dan_Opeli

Moïse Lida Kouassi: toutes les péripéties n'émoussent guerre sa détermination pour le combat de la démocratie et la souveraineté


Moïse Lida Kouassi rend gloire à Dieu qui a permis qu'il sorte vivant de plusieurs évènements tragiques et se dit en forme et prêt physiquement et  moralement pour poursuivre le combat de la souveraineté aux côtés de Laurent Gbagbo. 

"Par la Grâce de DIEU, me voici aujourd'hui devant vous, moralement et physiquement bien portant et toujours prêt pour le combat de notre souveraineté aux côtés de mon unique Chef Laurent Gbagbo", a déclaré l'ex-ministre d'Etat, ministre de la Défense dimanche 10 octobre à Yopougon. Il était l'invité spécial de la fête des moissons de l'Église du Ministère de la Résurrection du Prophète Kotaix Michel Béni. Ses propos ont été rapporté aujourd'hui sur sa page Facebook par Junior Taboutou, analyste politique et membre du cabinet politique du Ministre d'Etat. Joint au téléphone, Moïse Lida Kouassi a confirmé la déclaration. " Oui c'est exact, j'étais avec avec Junior", a-t-il souligné.

"Je suis un miraculé de la puissante main de Dieu en qui, seuls les incrédules refusent de croire. Rendons Honneur et Gloire à l’Éternel DIEU des Armées pour sa protection divine à mon égard, moi pauvre pécheur", avait débuté Moïse Lida Kouassi cité par son collaborateur. Ensuite il a cité les faits pour lesquels il a dit être un miraculé: "La nuit du 18 au 19 septembre 2002, les rebelles avaient fait irruption dans ma résidence de fonctions pour y semer mort et désolation. Ils m'avaient cherché un peu partout dans la maison, sans succès. Pourtant, j'étais là, reclus derrière mon poste téléviseur au salon. Je les voyais, mais eux ne me voyaient pas. Ensuite, le 12 avril 2011, un jour après l'arrestation du Président Gbagbo j'avais encore été arrêté à ma résidence par les mêmes forces rebelles. Ils m'avaient embarqué dans mon véhicule de commandement pour une destination inconnue. Ainsi, en cours de chemin, ils m'avaient invité à prononcer ma dernière prière avant d'être exécuté. Exécutant leurs ordres, j'avais fermé les yeux pour l'ultime prière. Mais, lorsque je les ouvris, ils baissèrent tous leurs armes qui étaient braquées sur moi. Et leur chef de s'adresser à moi : "je vous connais. Vous avez été mon ministre, et j'ai beaucoup de respect et d'admiration pour vous. Cela constitue une chance pour vous aujourd'hui. Dégagez ! Et que votre chemin ne croise plus le nôtre."

Le natif de Lakota est enfin revenu sur son extradition rocambolesque du Togo suivie de deux semaines difficiles à la DST première étape du tour des prisons ivoiriennes. "J'ai fait le tour des prisons ivoiriennes durant sept années. Mais, par la Grâce de Dieu, me voici aujourd'hui devant vous..." 

 En plus de ces faits tragiques, il faut retenir que Moïse Lida Kouassi vit une privation de ses ressources financières depuis 2011. Ses comptes sont bloqués. Malgré la loi d'amnistie qui a permis en août 2018 la libération de plusieurs détenus pro-Gbagbo, il n'a toujours pas accès à ses avoirs.

Dan Opéli

Dan_Opeli operanews-external@opera.com

Home -> Country