Mike Le Bosso après sa sortie de prison affirme, "Vitale m'a dénigré auprès de la police française"

Coulbas

Le producteur et promoteur de musique ivoirien basé à Rouen en France, Mike le Bosso est incarcéré depuis quelques temps. Et l’on s’interroge depuis sur les véritables raisons ayant conduit à l’arrestation de ce monsieur qui malgré tout, se bat pour le positionnement de la musique ivoirienne en France.

Il vient d'être libéré, voici ses premiers mots dès sa sortie de la prison

"Certains artistes que j'ai fait venir en France pour des spectacles ont été interrogés. 

Vitale, les policiers l’ont appelée sur messenger. C'était sur haut-parleur. 

Je l'entendais en train de me dénigrer. Ce n'est plus une affaire de clashs mais de la sorcellerie.  Vitale a dit qu’elle m’a remis 4500 Euros pour lui faire son visa. Il faut qu’elle prouve comment elle m'a remis cet argent. Si elle m’a payé réellement, c’est qu'elle paye aussi Dao L’Argent chaque fois qu'il la faisait venir en France.

Je ne vais jamais pardonner à Vitale.

De toutes les façons, l'enquête suit son cours. Elle sera entendue. Mon avocat a demandé un acte pour qu'on l'entende.

La police et la justice françaises attendent Vitale. Sa vidéo avec Kanté farot dans laquelle les deux m'accusaient de leur avoir soutirer de l'argent pour faire son visa fait partie du dossier. C'est cette vidéo qui a poussée la police française à m'arrêter. 

C’est sur cette base la justice doit l'entendre. je vais porter plainte contre elle pour dénonciation calomnieuse. 

En tout cas, mon séjour carcéral m'a permis de rendre à l'évidence du manque de sincérité de certains acteurs culturels et artistes ivoiriens Ils vont payer pour le mal qu’ils m’ont fait. Ils vont répondre des accusations qu’ils ont portées à mon égard devant la justice française. Ces papiers sont encours de vérifications",a écrit

Coulbas contact@operanewshub.com

Opera News Olist