Selon la Bible, voici ce qui diffère l’homme d’un animal…

Felypé

Lorsque Dieu créa l’homme, il agit selon sa volonté souveraine et réfléchie, comme il le fit pour l’ensemble de ses œuvres. Il le créa à son image (Genèse 1:26 ; 5 :1 ; 9:6 ; Jacq 3:9). Cette particularité distingue l’homme de toutes les autres créatures de la terre.

Comme Dieu, bien que dans une mesure limitée, l’homme est doté :

de créativité 

d’intelligence et de connaissance

de volonté 

de la capacité d’apprécier et de choisir

de la capacité d’aimer 

de la pensée de l’éternité  

d’autorité sur la création 

Les privilèges accordés à l’homme

Dieu créa l’homme parfait, moralement et physiquement. Il voulut pour lui ce qui est ‘‘très bon’’ (Gen 1:31) ; non seulement il le créa à son image, mais il lui accorda encore de nombreux autres privilèges :

- il lui permit d’être en communion avec son Créateur (cf. Gen 3:8-9), l’intelligence et la volonté de l’homme étant en harmonie avec celles de Dieu ;

- il lui laissa la liberté de se tourner vers lui ou de s’éloigner de lui (cf. Gen 2:16-17 ; Mt 23:37) ; le Tout-Puissant n’a pas écrasé l’homme par sa majesté ;

- il lui donna une âme qui ne peut être anéantie (Mt 10:28), ainsi qu’un corps destiné à vivre éternellement (cf.Gen 2:17 ; Rom 5:12) ;

- il le bénit (Gen 1:28a), exprimant ainsi qu’il lui accordait sa faveur et désirait son bonheur ;

- il prit soin de lui et lui accorda un environnement agréable (Gen 2:8-14, 18) ;

- il lui donna des responsabilités en lui confiant l’administration de la terre (Gen 2:15).

Même après la chute, Dieu a continué de prendre soin des hommes, désirant leur bonheur pour le présent et pour l’éternité. L’âme de tout homme est indestructible et a pour Dieu une extrême valeur.

Ainsi, les hommes pécheurs jouissent encore de nombreux privilèges accordés par Dieu, et ceux qui se repentent et croient peuvent retrouver la communion avec leur Créateur.

Felypé operanews-external@opera.com