Guerre en Ukraine : Vladimir Poutine met le monde à ses pieds

News Hub Creator

Vladimir Poutine n'avait pas dit faux lorsqu'il soulignait lors d'une intervention sur l'économie de son pays en avril dernier que les sanctions des occidentaux contre la Russie pour son intervention en Ukraine auraient plus d'impact dans le sens contraire. Au troisième mois de la guerre en Ukraine, cette prophétie du puissant dirigeant russe semble se réaliser.

Face aux multiples sanctions brandies ici et là par les États-Unis et leurs alliés européens, la réponse de la Russie qui fait plus mal aux occidentaux et partant au monde entier s'est voulue juste technique. Vladimir Poutine n'a fait que retourner les sanctions des occidentaux contre eux mêmes en mettant un blocus sur l'exportation des céréales produites en Ukraine.

En effet, sachant que la Russie et l'Ukraine détiennent à eux seuls un tiers de la production mondiale de céréales et que l'Ukraine est considérée comme le grenier du monde, Vladimir Poutine a imposé un blocus sur l'exportation de ces produits en bloquant le port de Odessa qui est utilisé pour l'exportation des céréales Ukrainiennes déjà que Moscou se gardait d'exporter les siennes. Très tôt au début de la guerre, les forces russes se sont ruées vers les ports ukrainiens empêchant du coup toute exportation de céréales Ukrainiennes.

Ce blocus est sur le point d'exacerber la crise alimentaire qui était déjà omniprésente avec la récente décision de l'Inde de surseoir à l'exportation de son blé enfin de faire face à la demande au niveau national. Entre temps, selon le vice-ministre russe des Affaires étrangères, Andrei Rudenko, Moscou conditionne la levée du blocus sur les port par la levée des sanctions prises contre la Russie par les occidentaux.

Liz Truss, la ministre britannique des Affaires étrangères , a accusé jeudi le président russe Vladimir Poutine de mettre le monde en attente en exigeant la levée des sanctions occidentales afin de permettre les exportations de céréales ukrainiennes.

Face à cette réalité imposée par Vladimir Poutine la ministre britannique des affaires étrangères à estimé ce jeudi lors d'une visite en Bosnie qu' « Il est tout à fait révoltant que Poutine tente de rançonner le monde et qu'il utilise fondamentalement comme une arme la faim et le manque de nourriture parmi les personnes les plus pauvres du monde » avant d'ajouter que « Nous ne pouvons tout simplement pas autoriser cela. Poutine doit lever le blocus sur les céréales ukrainiennes ».

De son côté, Annalena Baerbock, la ministre allemande des Affaires étrangères, a affirmé que "La Russie a lancé une guerre des céréales, attisant une crise alimentaire mondiale" estimant qu' "Elle le fait à un moment où des millions de personnes sont déjà menacées par la faim, notamment au Moyen-Orient et en Afrique."

Pour remédier à cette situation, il est rapporté que la Turquie négocie avec la Russie et l'Ukraine pour permettre les exportations de céréales ukrainiennes a déclaré ce jeudi à Reuters un dignitaire turc. Il faut noter que depuis l'invasion de l'Ukraine en février, les ports ukrainiens de la mer Noire ont été fermés et plus de 20 millions de tonnes de céréales contribuant à l'aggravation de la crise alimentaire mondiale.

Une situation qui permet au dirigeant russe Vladimir Poutine de faire peser le rapport des forces au niveau international en sa faveur face aux occidentaux impuissants.

Source RFI

News Hub Creator operanews-external@opera.com

Home -> Country