10 monstres terrifiants dans la bible

News Hub Creator

Que vous croyiez qu'il s'agit de la parole de Dieu, d'une relique historique ou d'un tas de foutaises, il ne fait aucun doute que la Bible contient des choses intéressantes. Comme des monstres, par exemple. On trouve dans ses pages toutes sortes de créatures terribles et de bêtes mythiques. Comme...


Le monstre indomptable

Selon le rapport de topbible.topchretien.com et nous référant à la bible, dans Job, l'un des plus anciens livres de la Bible, le Béhémoth est décrit comme une créature gigantesque et puissante qui ne peut être domptée que par Dieu. Sa queue est si grande qu'elle "bouge comme un cèdre". Cette description a conduit certains créationnistes à affirmer que le Béhémoth était en fait un dinosaure de l'ère biblique.

Cependant, la datation au carbone mise à part, la créature est mentionnée comme ayant un nombril, ce qui l'exclurait comme un lézard à pattes d'égout. Dans la tradition juive, le Béhémoth est un monstre terrestre primitif, symbole du chaos.

Des chercheurs moins imaginatifs ont suggéré que le Béhémoth est simplement une description poétique d'une créature géante réelle, comme un hippopotame.


La première bête

S'il y a un endroit où l'on peut trouver des monstres bibliques, c'est bien dans le livre de l'Apocalypse. Personne ne sait si ce livre de "visions" contient des descriptions d'événements futurs ou des représentations symboliques du passé, mais tout le monde s'accorde à dire qu'il contient beaucoup de monstres.

La "première bête" de l'Apocalypse, appelée ainsi parce qu'elle est mentionnée en première et que personne n'a trouvé de meilleur nom, est un monstre à sept têtes et dix cornes qui surgit de l'océan. Il possède également les pattes d'un ours, la gueule d'un lion et l'apparence générale d'un léopard. Les théologiens et les érudits bibliques ont interprété cette bête comme symbolisant tout, de la papauté à l'empereur romain du 1er siècle, Néron.


La deuxième bête

Cette bête, qui suit sans surprise la première, monte de la terre. Elle a deux cornes et parle "comme un dragon". Personnellement, je n'ai jamais entendu parler un dragon, mais j'imagine que cela doit être effrayant.

Le travail de ce type est d'accomplir de faux miracles qui encouragent les gens à adorer la première bête. Il permet aussi à la première bête de tuer tous ceux qui ne l'adorent pas. Maudit. Encore une fois, les interprétations sont variées : il a été décrit comme un symbole pour tout.


Licornes

La licorne est un ancêtre de la vache moderne qui s'est éteinte au 17e siècle. C'est dommage, car les licornes sont bien plus intéressantes que les vaches un peu plus grosses que d'habitude.

En fait, un grand nombre de "créatures mythiques" de la Bible du roi Jacques sont simplement des ajouts faits par des traducteurs médiévaux qui étaient plus intéressés par la poésie que par l'existence de leurs créatures. Le cockatrice, un dragon à tête de coq mentionné dans le livre d'Isaïe, a été réduit dans les traductions plus récentes à une "vipère". Lilith, un démon femelle, a été rétrogradée en "chouette", et les mentions de satyres (créatures mi-homme, mi-chèvre) ont été remplacées par des "chèvres". C'est peut-être plus précis sur le plan linguistique, mais c'est loin d'être aussi amusant.


Les criquets d'Abaddon

Ces créatures sont dirigées par Abaddon, un ange du puits sans fond dont le nom signifie "destructeur". Parce qu'ils apparaissent dans l'Apocalypse, ils ne sont bien sûr pas satisfaits d'être des sauterelles normales :

Au contraire, ils ressemblent à des chevaux de guerre, ont des queues de scorpions, des visages d'hommes, de longs cheveux comme ceux d'une femme, et portent des couronnes d'or et des cuirasses. Leurs queues de scorpion sont utilisées pour piquer leurs victimes, une expérience apparemment si douloureuse que "les hommes chercheront la mort, et ne la trouveront pas". Aïe.


Les 200 millions de cavaliers

Cette armée épique apparaît également dans les visions de l'Apocalypse, bien qu'il ne faille pas les confondre avec les bien plus célèbres Quatre Cavaliers, les types qui symbolisent la Mort, la Guerre, la Famine et la Pestilence.

Mais ces cavaliers ne sont pas non plus à prendre à la légère. Leurs chevaux ont des têtes de lions, des queues de serpents, et crachent de la fumée, du feu et du soufre de leurs bouches. Finalement, ils sont responsables de la mort d'un tiers de l'humanité. L'armée des cavaliers est dirigée par quatre anges déchus, ce qui n'est jamais bon.


Les bêtes de Daniel

Comme l'Apocalypse, le livre de Daniel est en grande partie constitué de visions qui sont censées symboliser des événements du monde réel. Dans l'une de ces visions, Daniel voit pas moins de quatre monstres émerger de la mer :

L'un est un lion avec des ailes d'aigle, qui est ensuite transformé en une créature de type humain et se fait arracher les ailes ; l'un est une créature de type ours à qui on dit de se gorger de chair ; l'un ressemble à un léopard avec quatre ailes et quatre têtes, et l'un a des dents de fer et dix cornes, avec lesquelles il détruit la terre entière. Et croyez-le ou non, la vision devient encore plus étrange à partir de là. On dit souvent que ces bêtes représentent quatre nations différentes qui existaient à l'époque de Daniel.


Le Dragon

Autre bête de l'Apocalypse, le grand Dragon est décrit comme ayant sept têtes et dix cornes (ces dernières sont très populaires dans l'Apocalypse.) Il possède également une queue capable de balayer un tiers des étoiles du ciel. L'auteur identifie plus tard ce dragon comme étant Satan lui-même, qui se bat contre les anges de Dieu et est jeté en enfer.

La Bible du roi Jacques fait référence à des "dragons" ailleurs, mais comme pour les "licornes", il s'agit d'une traduction erronée. La plupart des versions modernes de la Bible les identifient comme des chacals, des hyènes ou des serpents.


Les Nephilim

Une grande confusion entoure les Nephilim, ou "déchus", qui apparaissent dans la Genèse et qui sont décrits uniquement comme les descendants des "fils de Dieu" et des "filles des hommes". Certains ont interprété cela comme signifiant la progéniture d'anges et de femmes humaines. Une autre explication, moins intéressante, est que le passage fait référence au mélange de deux tribus humaines : les gens "pieux" descendant du gentil Seth et les descendants un peu moins pieux du méchant Caïn.  Si cela vous semble trop ennuyeux, ne vous inquiétez pas : il existe également une forte communauté Internet qui croit que les Nephilim étaient en fait des extraterrestres.


Léviathan

Deuxième des grands monstres décrits dans le livre de Job, le Léviathan est un énorme dragon des mers, imperméable aux armes humaines, qui crache du feu et émet de la fumée par ses narines.

Le Léviathan est probablement lié à un autre monstre du Proche-Orient ancien appelé Lotan, un serpent géant à sept têtes qui représentait le chaos primitif. Comme pour beaucoup d'autres créatures bibliques, il existe des théories moins excitantes qui insistent sur le fait que le Léviathan n'est qu'une représentation poétique d'un crocodile, bien que la dernière fois que j'ai vérifié, les crocodiles ne crachaient pas le feu.

News Hub Creator operanews-external@opera.com

Home -> Country