Cameroun: la fille de 16 ans d'un colonel se suicide avec l'arme de son père, voici les raisons

Femmegouro

Cette histoire interpelle à plus d'un titre, au delà même de son caractère tragique, elle pose le problème de l'éducation de nos enfants dans cette société dite moderne. De quoi s'agit-il ? La fille de 16 ans du colonel Njock Serge, colonel de l'armée camerounaise se serait donnée la mort avec l'arme à feu de son propre père à PK12, Douala. Telle était formulée, l'information donnée sur les réseaux sociaux par plusieurs médias. Quant aux causes de ce suicide, deux versions divergentes circulent.

En effet d'après la première version tout part d'une surprise que la gamine aurait organisé pour son petit ami. Croyant sa maman absente, elle ira à la cuisine préparer un ragoût pour celui qu'elle appelle amoureusement "mon chérie". Malheureusement, notre cordon bleu va se faire surprendre par sa mère qui lui demande des explications. Pourquoi et à qui prépare t-elle ce repas ? Logique pour une mère de famille étonnée de voir sa fille aux fourneaux pendant qu'il y'a des gens payés pour cela. Dos au mur, la gamine avouera qu'elle fait à manger à son chéri. Réponse provoquant la colère de sa génétrice qui s'oppose à une telle initiative. La gamine sera retrouvée plus tard une balle dans le corps, sa dépouille gisant le sol et l'arme de service de son père près de la marre de sang. Elle aurait choisi de se donner la mort que de ne pas faire profiter de son talent culinaire à son bien-aimé.

Quant à la deuxième version, elle stipule que la petite en question se serait rendue chez son copain. Là elle découvre sa rivale en train de faire à manger pour ce dernier. Elle n'aurait pas supporté l'affront. Elle rendre à la maison prend l'arme de son père et se tire une balle dans la tête. Dans les deux cas une enquête est ouverte pour déterminer la vérité.

Cependant à la lumière de ces explications, l'on se demande s'il faut est pleurer ou déchanter ? Ce drame est la conséquence directe de l'éducation que reçoive aujourd'hui la jeunesse à travers les écrans ( télévision, téléphone portable, tablette, ordinateur... ) et bien évidemment leurs corolaires ( internet et les réseaux sociaux, films ). À dire vrai, il faut réinventer en profondeur l'éducation de nos enfants.

Que son âme repose en paix.

Source: page Facebook ABK radio officiel ( chaîne de radio camerounaise )

#Femmegouro

Femmegouro contact@operanewshub.com

Opera News Olist