Attaques de présumés djihadistes sur le sol ivoirien, le gouvernement répond t-il efficacement ?

Life24

Depuis un certain temps la Côte d'Ivoire est de plus en plus ciblée par des attaques de présumés djihadistes. En effet Dans la nuit du lundi 07 au mardi 08 juin, une nouvelle attaque a été constatée dans le Nord-est de la côte d'ivoire précisément à Tougbo, un village frontalier avec le Burkina Faso.

En seulement deux mois, c'est la troisième attaque que subit le pays dans cette région frontalière avec le Burkina Faso en proie de la violence ''djihadiste'' depuis 2015, si toutefois aucune revendication n'a été faite. Le bilan provisoire de cette nouvelle attaque fait état d'un soldat tué.

Pour l'heure la situation est revenue à son calme, les assaillants ont été repoussés et une opération militaire est en cours, a indiqué l'état-major de l'armée ivoirienne, sans plus de détails.

Le gouvernement ivoirien avait estimé que des dispositions avaient été prises pour faire face à quelque menace que ce soit. ''Nous avons renforcé la protection militaire à nos frontières... nous avons nettoyé la zone de Kafolo, nous sommes prêts à faire face à toute menace éventuelle" avait assuré le président alassane Ouattara fin octobre 2020 avant sa réélection.

Mais au regard des attaques perpétrées ces derniers temps et qui d'ailleurs deviennent fréquents, l'on se demande si ces dispositions prise par l'État en vue de lutter contre ce fléau sont-elles vraiment efficaces ? Car pour l'heure c'est la Côte d'Ivoire qui subit.

N'hésitez pas à donner votre opinion sur le sujet en commentaire et surtout n'oubliez pas de vous abonner.

Life24 operanews-external@opera.com