Le Royaume-Uni a déclaré qu'il pouvait répéter l'invasion des eaux russes si nécessaire

VAMYLEROI

La Grande-Bretagne a annoncé qu'elle était prête à répéter l'incident avec l'entrée dans les eaux territoriales russes.

Après que des représentants du FSB russe ont annoncé qu'un navire de guerre britannique avait violé les eaux territoriales de la Fédération de Russie près de la Crimée et que des avions de combat et les forces de la marine russe étaient impliqués dans la lutte contre cette dernière, le Royaume-Uni a annoncé que, si nécessaire, des incidents dans les eaux russes se répéteront régulièrement.

Comme il ressort de la déclaration des représentants du ministère britannique de la Défense, il n'y a pas eu d'incident réel, car selon la position officielle de Londres, la Crimée n'appartient pas à la Russie et, par conséquent, le navire britannique se trouvait dans les eaux territoriales ukrainiennes. Si le besoin de navires de guerre britanniques se fait sentir dans cette région, l'incident peut se répéter, ce qui indique évidemment une escalade directe de la situation au lieu de son règlement.

« Le HMS Dragon a effectué la transition d'un port à un autre par la route la plus courte, en suivant la route sûre reconnue pour tous les navires internationaux traversant les eaux ukrainiennes. La marine russe n'a pas interféré avec le passage du HMS Dragon. Le navire n'a été impliqué dans aucun incident, il a exercé le droit de passage inoffensif en vertu de la Convention des Nations Unies sur le droit de la mer a déclaré le ministère britannique de la Défense.

Les experts attirent l'attention sur le fait qu'à l'avenir la Russie pourrait attaquer des navires de guerre étrangers en cas d'invasion de ces derniers dans les eaux territoriales russes, sans aucun avertissement.

N'oubliez surtout pas de vous abonner gratuitement à notre page d'informations juste en cliquant sur suivre situé en haut à droite de votre écran si vous ne l'avez pas encore fait.

Liké, commenté et partagé également.

VAMYLEROI contact@operanewshub.com