Frais COGES et annexes : il faut mettre en place un numéro vert pour dénoncer les récalcitrants

News Hub Creator

Le ministère de l'éducation nationale et de l'alphabétisation est dans la phase active de la rentrée scolaire 2021-2022 avec un maître-mot "zéro frais à payer par les parents". Mais il revient de façon récurrente que des établissements sont réfractaires aux décisions gouvernementales.

En effet, des établissements scolaires publics trouvent des subterfuges pour soutirer de l'argent aux parents d'élèves. C'est triste. En réalité celui qui sera pris suite à l'initiation d'une quelconque cotisation à la charge des parents sera responsable des conséquences. Mais pourquoi en arriver là s'il fallait simplement se plier aux injonctions du gouvernement ?

Puisqu'il y a des grincements de dents et que ça et là des voix s'élèvent pour dénoncer des cas de paiements illégaux, nous proposons au ministère de l'éducation nationale et de l'alphabétisation de mettre en place un numéro vert pour dénoncer les récalcitrants.

Cela se passera sans bruit, et le ministère pourra procéder à la vérification des faits qui seront portés à leur connaissance. Quant à ceux qui auraient dénoncé les abus, ils seront en sécurité. C'est en employant ces moyens que le ministère pourra assurer l'application à 100% de ce décret ô combien salvateur pour les parents d'élèves.

Les DREN doivent être aussi mis à contribution. En effet, le ministère pourrait instituer un genre de compétition qui verra se démarquer le DREN qui aura la circonscription la moins bruyante en matière de plaintes sur les éventuels paiements initiés par les responsables d'établissements publics. Ces responsables intensifieront leur sensibilisation à l'endroit des établissements et autres structures sous leur responsabilité.

Ainsi l'objectif zéro frais sera une réalité. Sinon, on passera simplement à côté de ce louable objectif.

News Hub Creator operanews-external@opera.com

Home -> Country