Assalé Tiémoko : "Ce qui fait la force d'une nation n'existe plus en Côte d'Ivoire"

David225

Depuis des jours, le député de Tiassalé, Assalé Tiémoko enchaîne avec des publications aussi significatives les unes que des autres, à travers lesquelles il parle exclusivement du passé et du quotidien des Ivoiriens sur sa page Facebook. 

Hier, c'était la dénonciation des enseignants "niveau zéro" ensuite, le cumul de fonctions, ce vendredi 16 juillet, l'angle choisit par le patron du journal "l'éléphant Déchaîné", vous fera sans doute réagir. 

En effet, selon Assalé Tiémoko, ce qui fait la force d'une nation n'existe plus en Côte d'Ivoire. " La majorité des Ivoiriens, regroupés dans des partis politiques régionaux, se définissent d'abord par rapport à leur leader politique dont la vie et le bonheur sont au-dessus de leur vie et leur bonheur à eux." Avance-t-il. 

En fait, ces deniers se disent prêts à mourir pour leur leader, mais ils ne sont pas prêts à mourir "pour qu'on construise une pompe hydraulique dans un village où des populations boivent de l'eau polluée depuis 60 ans." A-t-il rajouté. 

À cela s'ajoute l'Ivoirien qui fait tout sauf l'essentiel. L'essentiel dont le Député-Maire parle, c'est prendre ses responsabilités. Toujours selon lui, les bases sont déjà ratées. Alors, lui, préconise plutôt qu'on reprenne tout à zéro. 

"Sur la base des petits acquis de développement déjà obtenus, réinventons un nouveau type d'Ivoirien, à partir des enfants à l'école primaire. Réinventons une nouvelle société. Reprenons tout. Dans la "Côte d'Ivoire qui Arrive". A-t-il conclu.


D.Tahé

David225 operanews-external@opera.com

Opera News Olist
Home -> Country