Korhogo / Incivisme : La répression policière bat son plein dans la ville

Stylus

La lutte contre l'incivisme à Korhogo bat son plein. La répression policière est sans embuche depuis un certain temps.

(Images d'archives)

Depuis la visite du Ministre des Transports, Amadou Koné, le samedi 14 août dernier à la préfecture de Korhogo, les autorités compétentes de la ville ont décidé de prendre à bras-le-corps la question de l'incivisme des populations. Elles ont décidé de ne céder à aucune tolérance appelée communément " Tolérance Zéro".

Ainsi, sillonnant les artères de la ville (les carrefours de la mairie, Soba, Utna, petit Paris) en passant par les feux tricolores hier vendredi 27 août 2021, nous avons pu constater la présence des forces de l'ordre interpellant motocyclistes et automobilistes venant de différents horizons.

Interpelés, les détenteurs respectifs des engins étaient en pleine négociation avec les agents de Police. Malheureusement, ces négociations restaient sans effet. Par conséquent, les contraventions sortaient de part et d'autre. Il y avait celles de 2000fr pour non-port du casque et refus d'obtempérer et celles de 15000fr pour absence et péremption des pièces des engins. Par la suite, il faudrait se rendre au trésor public pour s'acquitter de cette somme afin de pouvoir récupérer son engin.

Nous avons été témoin de ces scènes parce que nous avons été interpellés pour non-port du casque, ce jour-là, par le sergent chef D.K du commissariat de police de Korhogo.

LCD. Abonnez en cliquant sur suivre. Commentez et partagez.

Stylus contact@operanewshub.com

Home -> Country