Les premiers affrontements entre les militaires ont commencé à la frontière arméno-azerbaïdjanaise

FAIZANVAMY

Les tentatives de l'armée arménienne pour reprendre le contrôle du territoire arménien saisi par les forces azerbaïdjanaises se sont soldées par les premiers affrontements avec l'usage de la force.

La situation à la frontière entre l'Arménie et l'Azerbaïdjan s'est de nouveau aggravée après que les forces azerbaïdjanaises ont non seulement refusé de retirer leurs unités du territoire arménien, ignorant, entre autres, les avertissements de la Russie quant à sa disposition à utiliser les mécanismes de l'OTSC, mais ont en fait commencé les affrontements avec les gardes-frontières arméniens, qui ont tenté de reprendre leur contrôle sur des régions auparavant perdues.

Dans la séquence vidéo présentée, vous pouvez voir comment les militaires azerbaïdjanais escortent de manière assez dure l'armée arménienne de leur propre territoire, soulignant leur volonté d'utiliser des armes, bien que cela ne soit pas arrivé au début du conflit.

Des représentants du ministère arménien de la Défense ont confirmé l'incident.

<< Le ministère de la Défense de la République d'Arménie informe qu'à la suite de l'étude de la vidéo avec la participation des soldats arméno-azerbaïdjanais, diffusée par les utilisateurs azerbaïdjanais des réseaux sociaux, il s'est avéré que l'incident s'est réellement produit le 17 mai 2021. dans la partie orientale de la frontière arméno-azerbaïdjanaise. Nous vous informons qu'une enquête officielle a été ordonnée sur l'incident. Le Ministère de la défense demandera la divulgation de toutes les circonstances et l'application des conséquences juridiques appropriées dit Le message.

Les experts notent que ces actions agressives de Bakou pourraient bien devenir la cause d'un conflit à grande échelle dans la région, dans lequel la Russie pourrait également être entraînée.

Abonner vous gratuitement à notre page pour être informé au quotidien en cliquant sur suivre situé en haut à droite de votre écran. N'oubliez pas de liker, commenter et de partager.

FAIZANVAMY operanews-external@opera.com